Si au début vous ne réussissez pas…

Le cinéaste oscarisé Guillermo del Toro a essayé de faire sa version grand écran de Au Montagnes de folie depuis très longtemps maintenant, mais peut-être – juste peut-être – a-t-il emprunté un chemin différent pour réaliser son rêve.

Comme del Toro l’a expliqué dans une récente interview, le scénario qu’il a co-écrit pour le film il y a 15 ans, « n’est pas le scénario que je ferais maintenant – donc je dois faire une réécriture. Je devrais le réduire car, à l’époque, j’essayais d’utiliser des éléments conçus pour passer par les machines du studio.

Maintenant, dit-il, il n’a plus besoin « de concilier cela. Je peux aller avec une version beaucoup plus ésotérique, plus étrange et plus petite.

Tout cela étant dit, la façon dont il peut aller-selon un interview qu’il vient d’avoir avec IndieWire– est de faire de son projet un long métrage d’animation en stop-action. Le réalisateur aurait eu des conversations avec le vétéran des effets visuels Phil Tippett sur la réalisation d’un film similaire au ton de son récent Pinocchio film.

« J’ai dit que ce serait l’idéal de faire Aux montagnes de la folie en stop-motion », a déclaré del Toro. «Vous regardez l’animation d’une manière plus ravissante que l’action en direct. C’est presque un art hypnotique, et le rapport à l’histoire devient ainsi plus intime.

Le roman d’horreur s/f de HP Lovecraft Aux montagnes de la folie– publié pour la première fois dans Outstanding Stories sur une période de trois numéros en 1936 – suit Will Dyer, professeur à l’Université Miskatonic, alors qu’il rejoint des explorateurs voyageant vers un endroit éloigné de l’Antarctique dans les années 1930 – où ils découvrent de sombres secrets, les restes de faune ancienne et monstres terrifiants au-delà de la compréhension.