Critique La dernière maison sur la gauche

Publié le par Avenue de l'horreur

La dernière maison sur la gauche

 

Réalisé par Dennis Iliadis
Avec Monica Potter, Sara Paxton, Tony Goldwyn

Titre original : The Last House on the Left
Interdit aux moins de 16 ans
Long-métrage américain.

Genre : Epouvante-horreur
Durée : 1h40 min

Année de production : 2009
Distributeur : Universal Pictures International France

 

La dernière maison sur la gauche imageLa dernière maison sur la gauche image 2

 

Synopsis :

Les Collingwood possèdent une maison isolée, sur les berges d'un paisible lac. Leur fille, Mari, et sa copine Paige ne vont pas tarder à se faire enlever par un psychopathe évadé, Krug, sa compagne Sadie, son frère Francis et son fils, Justin. Laissée pour morte, Mari tentera de rejoindre à la nage la demeure familiale, sa dernière chance de survie...

 

Avis de Kenshu:

 

La dernière maison sur la gauche, titre prometteur et ô combien reconnu tant l'original de Wes Craven avait fait parler de lui en son temps (en bien....et en mal).
Tout comme son prédécesseur, LDMSLG (c'est plus court...) nous propose de suivre les horreurs subies par la jeune Marie: violée, humiliée, battue et laissée pour morte par des fous dangereux. Celle ci, agonisante, parvient tout de même a rejoindre la maison de vacances familiale ou ses parents vont tenter de la sauver....tout ceci, déjà bien glauque, n'est que le début d'une boucherie sans nom puisque les coupables sont également présents dans la demeure des parents qui ont, sans savoir qui ils étaient, accepté de les héberger pour la nuit.
Le scénario enfin mis en place (au bout d'une bonne heure de film tout de même), les tortionnaires deviennent les proies des deux parents de la jeune fille car ceux ci, fous de rage, vont perdre tout ce qu'il leur reste d'humanité lorsqu'ils apprendront qui sont réellement leurs invités....s'en suivent des scènes gores a souhait ou pour l'une des premières fois, le spectateur se range du coté des "poursuivants" ou chaque minute de la dernière demi-heure nous fait découvrir le coté noir enfoui dans chacun d'entre nous.
Bien filmé, mis en scène avec brio et joué parfaitement, LDMSLG donne des sueurs froides et ne laisse pas indifférent. Seul quelques longueurs ternissent un peu cette belle réussite.

 

4
La dernière maison sur la gauche image 3La dernière maison sur la gauche image 4
REAGIR

en DVD en BluRay

Commenter cet article