Critique Hollywood Chainsaw Hookers

Publié le par Avenue De L'Horreur

10264635 279116748933516 5378134810636192090 n

 

Réalisé par : Fred Olen Ray
Scénario de : Fred Olen Ray, T.L. Lankford
Acteurs : Gunnar Hansen, Linnea Quigley et Jay Richardson
Année de production : 1988
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 20 mai 2014 (CrocoFilms)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -
Anecdote(s) : -

 

Synopsis

 

Le détective Jack Chandler se voit confier la tache de retrouver Samantha, une jeune femme disparue dans les rues de Los Angeles. Au cours de ses investigations, il va découvrir l'existence d'une curieuse secte dirigée par un gourou mystérieux, baptisé L'étranger, et dont les disciples sont des prostituées armées de... tronçonneuses !

 

HCH-image.jpg

 

Avis de Dandy Kaine

 

Célèbre film bis des années 80, considéré comme culte et étrangement resté inédit jusqu'ici en France, Hollywood Chainsaw Hookers débarque enfin !
Fred Olen Ray est un réalisateur soit critiqué, pris de haut, mis de côté ou conspué mais qui pour ma part est plus que respectable. La plupart de ses péloches, même ses érotico-soft signées d'un autre nom, ont un certain charme.

Et dans Hollywood Chainsaw Hookers il fait du pure F.D.R, comme si les années 80 n'était pas encore l'époque où il se faisande des oeuvres télévisuelles certes sympathiques mais trop strictes pour se permettre des libertés.

Ici, il se livre à un délire total. Quelques années auparavant Massacre A La Tronçonneuse faisait fureur. Dans son oeuvre l'auteur offre à Gunnar Hansen l'opportunité de se parodier.
Le coup de la panne de tronçonneuse vaut son pesant de cacahuètes !
Tout ce film est tourné de façon parodique (le détective se nommant Chandler) et offre une caricature du film noir. Cela aurait pu donné un film mauvais et pas drôle si l'acteur n'avait pas été aussi parfait dans son rôle, il vous redonne le sourire.
On notera aussi au passage de très bonnes blagues et gags !
Le seul bémol notable réside dans le manque de sang !
Michelle Bauer et Linnea Quigley sont aussi jolies que perverses et convaincantes quand il s'agit d'être sexy pour tronçonner.
En somme, en parodiant et tordant un genre qui cartonnait (les victimes du slasher étant des hommes) et le polar noir à tendance détective avec chapeau et courbes fines, le long métrage avait pris 30 ans d'avance sur un genre maintenant bien rôdé, mais avec plus de talent que la plupart n'ont pas.

Dommage que Fred Olen Ray ne possède plus autant de libertés, il y avait sa patte, rien qu'aux mouvements de caméras on le repère. Hollywood Chainsawx Hookers est un film fou, déglingué, qui prend à l'envers les conventions du genre et qui amuse en même temps.

A voire ou à ( re) re-voir

 4

Commenter cet article