Critique Buffy 1 [Roman]

Publié le par Avenue de l'horreur

Buffy roman Milady

 

Broché : 540 pages
Editeur : MILADY (28 septembre 2012)
Collection : BIT LIT

Commander sur Amazon


"À chaque génération, il y a une élue. Seule, elle devra affronter les vampires, les démons et les forces de l'ombre. Elle s'appelle Buffy."

Un effroyable démon à tête de citrouille invoqué un soir pluvieux d'Halloween, une étrange fête foraine infestée de coyotes aux yeux un peu trop humains, une vente de charité aux objets maléfiques... Et si la petite ville de Sunnydale regorgeait d'attractions plus mortelles les unes que les autres ? La Bouche de l'Enfer n'a pas dit son dernier mot !

 

Mon Avis

 

Véritable phénomène du petit écran, diffusée entre 1997 et 2003 aux Etats-Unis, la série TV Buffy Contre Les Vampires a marqué les esprits et n’a pas fini de faire parler d'elle ! Elle fut déclinée sous forme de romans dès 1999 chez Fleuve Noir. Aujourd’hui les éditions Milady pensent aux fans en manque de tueuse et de vampires à zigouiller et nous permettent de redécouvrir certains titres tout en nous en dénichant des inédits. Ainsi, le premier tome de cette nouvelle édition au quatrième de couverture alléchant, nous propose de lire : La Moisson, La Pluie D’Halloween, La Lune Des Coyotes et Sale Affaire (inédit).

Un effroyable démon à tête de citrouille invoqué un soir pluvieux d’Halloween, une étrange fête foraine infestée de coyotes aux yeux un peu trop humains, une vente de charité aux objets maléfiques… Et si la petite ville de Sunnydale regorgeait d’attractions plus mortelles les unes que les autres ? La Bouche de l’Enfer n’a pas dit son dernier mot !

Le premier récit, La Moisson, correspond au pilote en deux parties de la série TV nommé Bienvenue A Sunnydale ! Il lui est fidèle en tous points puisque nous avons l’impression de visionner l’épisode tant les dialogues s’en approchent. Dans La Moisson Buffy fait la connaissance de ses futurs amis, Alex et Willow et celle de son observateur Giles. Les bases se mettent en place et l’on en apprend un peu plus sur son identité et son rôle de tueuse. L’intrigue est de suite captivante puisqu’elle nous entraîne dans l’antre du Maître des vampires, une créature terrifiante, mettant ainsi le groupe au pied du mur. Cet épisode est capital pour comprendre la naissance des liens entre les personnages mais aussi les origines du mal à Sunnydale.

Vient ensuite La Pluie D’Halloween, cette fois il s’agit d’une histoire non issue de la série de Josh Whedon, car l’intrigue est originale. Ce roman était le second à paraître à l’époque mais il est aussi le premier regroupant deux auteurs qui seront à l’origine de nombreux autres tomes : Christopher Golden et Nancy Holder. Ici il sera question de la légende d’un épouvantail tueur, qui s’animerait chaque nuit d’Halloween, à condition qu’il pleuve… Le contenu est tout bonnement une petite merveille, il nous faire rencontrer un monstre effrayant et redoutable qui réussit à terroriser notre chère Buffy, chose pas toujours évidente. Les zombies sont aussi de la partie et ne semblent pas décidés à laisser nos amis s’en sortir. De plus il y règne une ambiance unique : nous sommes à la période si particulière d’Halloween qui fait à la fois appel aux joies de l’enfance mais aussi aux terreurs de la mort ! Ce segment se vit à cent à l’heure, crispé par la peur. Le travail d’écriture est remarquable et d’une fluidité sans faille. La Pluie D’Halloween est un épisode que j’aurai aimé voir adapter à la TV tant il est riche de par son univers et de la terreur qu’il impose : un gros coup de cœur !

La Lune Des Coyotes est dans la continuité, on y découvre des personnages qui ont évolué et dont le groupe s’est consolidé ou presque. Des forains s’installent à Sunnydale. Dans le même temps, une horde de coyotes agressifs rôdent dans les rues dès le coucher du soleil. Pour Buffy, les deux événements n’arrivent pas en même temps sans raison. Les fêtes foraines sont bien souvent associées au bonheur, par moments à la peur en fonction des attractions, mais rarement à la mort. Dans ce roman c’est le point central. Une atmosphère oppressante recouvre la fête. L’intérêt de cette histoire en plus d’offrir des démons intéressants vient du fait que, pour une fois dans notre groupe tout ne va pas pour le mieux et que Buffy va devoir faire sans ses deux amis, son seul soutient viendra de Giles, enfin si celui-ci s’en sort… A nouveau palpitant d’un bout à l’autre, lâcher la lecture est impossible !

Enfin, le dernier roman, Sale Affaire, qui est pour le coup notre inédit. Il se situe au début de la deuxième saison et nous renvoie au niveau de la porte de l’enfer. C’est aussi l’occasion de retrouver un autre vampire charismatique, Spike, accompagné par sa charmante mais non moins déjantée et cruelle Drusilla ! Oz le musicien fait aussi son arrivée. Le casting se gonfle à vue d’œil. Cette histoire transporte le lecteur dans le lycée en pleine épidémie démoniaque, certaines alliances inattendues voient le jour rendant le récit unique et bourré d’humour ! Un vrai petit délice pour clôturer ce premier volume des aventures de Buffy.

Ce premier tome de Buffy est un pur retour aux sources pour les fans de la série TV, qui sentiront une douce nostalgie les hanter. Pour le reste, nul doute que ce tome saura conquérir les lecteurs qui n’ont pas encore eu la chance de découvrir la tueuse ! Quatre histoires pour quatre moments jubilatoires. L’attente du second volume va être un vrai supplice…



5
REAGIR

Commenter cet article

Kenshu 24/09/2012 09:11

une petite perle pour les fans de la première heure!!!

Vampire 22/09/2012 16:56

Un recueil qui permet de redécouvrir sous l'angle littéraire les premières saison de la série. Si la plume n'est pas exempte de défaut, je trouve personnellement que la re-traduction lui a fait un
peu de bien, vis à vis de l'ancienne édition chez Fleuve Noir. Reste que cette saga risque essentiellement de contenter les trentenaires nostalgiques du show de Whedon.