Critique Arachnoquake

Publié le par Avenue de l'horreur

Arachnoquake.jpg

 

Réalisé par : Griff Furst
Scénario de : Paul A. Birkett, Eric Forsberg
Acteurs : Tracey Gold, Edward Furlong, Bug Hall, Ethan Phillips, Olivia Hardt
Année de production : 2012
Date de sortie en DVD/Bluray en France : -
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -

 

Synopsis

 

Des araignées albinos géantes sont libérées de leur ancienne prison souterraine à la suite d'un tremblement de terre et ravagent la Nouvelle-Orléans...

 

Arachnoquake image 4Arachnoquake image 3

 

Avis de Zabou

 

Les films d’horreur mettant en scène des arachnides sont nombreux, mais très peu s’imposent par leur qualité. Griff Furst à qui l’on doit notamment Lake Placid 3 et Killer Shark, nous propose cette fois une plongée dans la Nouvelle-Orléans au milieu d’araignée albinos que l’on découvre pour l’occasion dans Arachnoquake.

Dans ce long métrage, nous faisons connaissance avec plusieurs petits groupes de personnes qui, au fil de leur lutte avec les araignées, vont finir par se croiser. Les premières minutes du film leur sont donc consacrées et c'est une vraie bonne surprise. Pour une fois, dans ce genre de réalisation, on évite les stéréotypes poussifs, et l’on arrive à se prendre au jeu. Il faut dire que le casting y est un peu pour quelque chose. L’aventure a lieu en compagnie d’Edward Furlong (Below Zero, Night Of The Demons, Simetierre 2), qui semble bien motivé par le genre ces derniers temps, ainsi qu'avec Tracey Gold, Bug Hall et Ethan Phillips.

 

Le plus important dans les films de bestioles, c'est souvent les bêbêtes elles-mêmes. Et pour le coup, Arachnoquake ne s’en sort pas si mal. On est bien loin des effets spéciaux ridicules et risibles des productions Asylum. Les araignées sont assez bien faites dans l'ensemble, même si certains plans laissent voir la superposition. Mais elles sont bien animées et rendent bien à l’écran, quelque soit leur taille et leur nombre.

 

A côté de cela, nous sommes face à un scénario assez classique mais qui réussit à prendre le cinéphile dans son jeu. Il ne nous épargne pas certains clichés du genre, mais malgré tout, il arrive à donner du rythme et de la dimension. Bien évidemment, Arachnoquake est plus que perfectible, mais il se dégage de ce film une sensation plus que plaisante. Dommage que les arachnides aient parfois oublié de nous effrayer...

 

Arachnoquake n’atteint pas la terreur d’Arachnophobie, ni le déjanté d’Arack Attack, et pourtant il s’impose comme un film de monstres sympathique et fun !



3
Arachnoquake image 2Arachnoquake image
REAGIR

Commenter cet article