Autour de Tim Burton

Publié le par Avenue de l'horreur

Alice au pays des merveilles

 

 

Pour bien comprendre le cinéma de Tim burton un rapide survol de ses films est avant tout nécessaire :

en 1988 : Beetlejuice avec michael Keaton
en 1989 : Batman avec michael Keaton et jack Nicholson
en 1990 : Edward au mains d'argent, avec johnny depp
en 1992 : Batman returns avec michael Keaton
en 1993 : A nightmare before christmas
en 1994 : Ed wood avec Johnny depp et helena bonham carter
en 1996 : Mars attacks :avec nicholson et helena bonham carter
en 1999 : Sleepy hollow : avec johnny depp et helena bonham carter et christopher lee
en 2005 : Charlie et la chocolaterie : avec johnny depp et helena bonham carter et christopher lee
en 2008 : Sweeney todd avec johnny depp et helena bonham carter
en 2010 : Alice au pays des merveilles avec johnny depp et helena bonham carter et christopher lee

Le premier constat qui s’impose est que Burton est un r éalisateur qui aime travailler en famille (artistique) : des acteurs récurrents , principalement Keaton fin 80 début 90 , et depp et bonham carter depuis mi 90.
Musicalement il n’a jamais dévié d’un pouce : toujours l'inimitable son de danny elfman sans qui les Burton seraient comme des sergio Leone sans musiques d'ennio morricone.

Autre récurence : les personnages principaux
Tous ces films ont pour héros des marginaux ou des monstres qui ne parviennent pas à trouver leur place dans la société , (beetlejuice, batman, le joker,le pingouin,catwoman, Edward, Ed Wood, jack Skellington,,Willy Wonka, sweeney todd, Alice) ou des anti héros : l'ado timide de mars attacks ou ichabod crane )
Tous contiennent cette réflexion d'un héros qui n'est pas en phase avec le monde qui l'entoure
comme en témoigne Alice qui traite de l'inadaptation d'Alice à l'aristocratie victorienne.
Tout comme le disait Hitchcock et le confirmait Kubrick ou Scorsese, les plus grands réalisateurs font toujours le même film, ils le font juste différemment.
Les plus grand fans du maître du gothique furent pour le moins décontenancés lors de la sortie de Big fish, film bien plus lumineux que le reste de sa filmographie.
Comme il l'a confié dans une interview lors de la sortie de Big fish , sa vision du monde à ce moment de sa vie à changé, puisque la même année il perdit son père et eu son premier enfant (avec helena bonham carter, décidemment quelle famille).
Pourtant bien que très lumineux on est face néanmoins à un film fantastique (puisque gorgé d’histoire à moitié fantasmées) , présentant un héros qui ne parven ant pas à s’adapter au monde réel s’invente des histoires folles, et on y retrouve encore une histoire de monstres de foires.
Preuve ultime que le style de Burton évolue,, la maison gothique, poussiéreuse et délabrée présente dans big fish et figure mythique de l'oeuvre burtonienne , est longuement restaurée, transformée, repeinte en une maisonnette de banlieue, telles qu'elles fleurissaient dans Edward Aux Mains d'Argent.
Quel que soit le degré de noirceur de ses films ,il évoque en permanence le pouvoir du rêve/des histoires face à la banalité.
sweeney todd faisait un écho glacial à sleepy hollow Alice nous rappel plutôt Charlie et la chocolaterie
Son oeuvre évolue mais est d'une cohérence sans faille.
Pour preuve: son prochain film devrait être l'adaptation 3 D de son court métrage Frankenweenie ( 1982), c'est dire s'il est fidèle au cinéma de ses début, toujours une histoire de créature marginale :un chien ressuscité par son petit garçon qui en refusait la mort.
Tim Burton à commencé sa carrière dans les années 80 chez Disney en dessinant des monstres non retenus (car trop burtonien) pour Taram et le chaudron magique.
Il a pour projet de réaliser Malificent, la genèse de la rancoeur que nourrit « maléfice » pour les 3 fées marraines de la belle au bois dormant, où il est dit qu'angelina jolie endossera le vilain rôle.


 

Une belle manière de boucler définitivement la boucle après la somptueuse reprise du Alice de Disney.

Publié dans Dossiers Horreur

Commenter cet article

EddieWood 19/01/2011 17:04


Depuis quand Helena Bonham Carter joue dans Ed Wood ? =D