Critique Hannibal

Publié le par Avenue De L'Horreur

Réalisateur : Ridley Scott
Scénariste :  David Mamet, Steven Zaillian
Acteurs : Anthony Hopkins, Julianne Moore, Gary Oldman
Année de production : 2001
Date de sortie cinéma en France : 28 février 2001
Date de sortie DVD et Bluray en France : 21 aout 2001 (Universal)
Pays : États-Unis
Saga : -

Synopsis

Il y a dix ans, le docteur Hannibal Lecter s'échappait de sa cellule. Clarice Starling, agent du FBI sur la touche, n'a pas oublié sa rencontre avec lui, sa présence troublante et le son grave de sa voix qui hantent toujours ses nuits.Mason Verger, un ancien patient, se souvient également d'Hannibal, puisqu'il a été sa quatrième victime. Malgré le fait qu'il ait été atrocement défiguré et mutilé, il a survécu. Il nourrit sa vengeance depuis dix ans. Devenu extrêmement riche, il promet une récompense de trois millions de dollars pour quiconque le repérera.
L'inspecteur Rinaldo Pazzi lui téléphone pour l'informer de sa présence en Italie. En effet, après avoir changé d'identité, Hannibal est devenu le conservateur d'un musée à Florence. Et pour attirer ce dernier dans ses filets, Mason connaît un appât irrésistible : Clarice Starling. L'heure de la vengeance va peut-être sonner.

Avis de Mareka

Hannibal est le dernier volet de la tétralogie sur Hannibal Lecter adapté du livre de Thomas Harris et se passant 10 ans après les faits survenus dans le silence des agneaux.

Après s'être échappé de sa captivité plutôt horrible, le docteur Hannibal Lecter vit désormais en Italie à Florence où il est devenu le conservateur d'une bibliothèque. Mais Mason Verger, une de ses anciennes victimes désireuse de se venger de lui, retrouve sa trace et commence à lui tendre un piège en utilisant Clarice Starling comme appât.

Rappelons nous: nous avions laissé le docteur libre et Clarice Starling venait d'avoir son accréditation en temps que membre du FBI. 10 ans après, Hannibal est toujours en liberté et recherché, quand à Clarice, sa carrière n'est pas réellement ce à quoi l'on aurait pu s'attendre suite à l'affaire James Gumb.
Le film en lui même est toujours aussi bien filmé et la musique de Hanz Zimmer est vraiment magnifique et apporte ce petit plus dont il a le secret lors de scènes aussi bien terrifiantes que émouvantes. Nous retrouvons avec un plaisir certain Anthony Hopkins que nous ne pouvons désormais plus dissocier de son rôle de Hannibal Lecter. Dans ce film, ou étant donné sa liberté, son personnage est vraiment bien développé et nous le voyons agir en société, chose qui nous est nouvelle. Il est tout à fait à son aise et nous nous étonnons guère de le retrouver à Florence, ville magnifique et chargée d'histoire. La photo est vraiment belle et nous donne envie de visiter cette ville.
Le film est le plus gore de la tétralogie notamment avec la scène finale avec ce fameux "dîner" et avec le personnage de Mason Verger ( Gary Oldman méconnaissable) et son histoire de vengeance personnelle grâce à ses "porcs".
Chose dommage pour ma part le film est très loin de ressembler au livre qui était jugé trop immoral pour être adapté sur grand écran, notamment la fin.

Pour résumer le film de Ridley Scott est une bonne fin consacrer au cannibale, qui nous donne envie de continuer à suivre cet homme et d'en savoir encore plus sur lui. Malgré le changement de certains acteurs, le jeu reste bon. Je trouve juste dommage que les images chocs remplacent quelque fois la narration et sont inutiles.

 3.5
Critique HannibalCritique Hannibal
Critique HannibalCritique Hannibal

Commenter cet article