Au commencement était… l’horreur.

L’origine– un nouveau film de genre se déroulant à l’ère préhistorique – lancé cette semaine au BFI London Film Festival avec une réaction positive du public, selon Variété. On ne sait pas encore quand la photo pourrait sortir en salles, mais un clip teaser peut être visionné sur cette page.

Le nouveau film – réalisé par Andrew Cumming à partir d’un scénario de Ruth Greenberg – se déroule 45 000 ans dans le passé, dans les profondeurs sombres de l’ère paléolithique britannique, où un groupe de premiers humains cherche de la nourriture, un abri, de la chaleur et de la sécurité.

Alors qu’ils se déplacent, espérant trouver une vie meilleure, ils se retrouvent sur un terrain beaucoup plus dangereux – et chassés par une force surnaturelle terrifiante, selon le synopsis.

La photo–réalisée par Oliver Kassman (Sainte-Maud) et tourné dans les Highlands écossais – les stars Safia Oakley-Green, Kit Young et Chuku Modu – qui parlent dans une langue inventée appelée Tola, développée spécifiquement pour ce film. Des sous-titres en anglais sont fournis.

En discutant de ce changement de langue, Cumming a déclaré que plus ils développaient le projet, « il semblait juste que si nous le faisions en anglais, cela semblerait ridicule. » Alors, entre Daniel Anderson, un expert multilingue, qui a utilisé des influences du basque, de l’arabe et du sanskrit pour construire la nouvelle langue.

Le film a également employé le Dr Rob Dinnis, un archéologue qui a apporté une attention réaliste aux détails concernant cette ère de la préhistoire, notamment en remettant en question la croyance selon laquelle toutes les personnes de l’âge de pierre étaient de race blanche.

 

Le message « The Origin » Returns To Man’s First Steps For Its Terror est apparu en premier sur Horror News Network.