Critique Resident Evil, Des Zombies Et Des Hommes

Publié le par Avenue De L'Horreur

Auteur : Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi, Bruno Provezza
Illustrateur : Johann Blais (couverture)
Pages : 223
Editeur : Third Editions
Date de sortie : 15/04/2015
Pays : France
Saga : Resident Evil

Avis de Kenshu

Sévissant sur nos consoles depuis 1996, la saga Resident Evil est devenue certainement la franchise vidéoludique d'horreur la plus célebre de tous les temps. Si certains concurrents comme Silent Hill ou Project Zero n'ont rien à se reprocher et possèdent également d'indéniables qualités, elles n'égalent en rien la franchise de Capcom en terme de notoriété.

Près de vingt ans après le premier épisode, les fans, si nombreux, ont enfin leur bible à se mettre entre les mains.
Reprenant l'intégrale des jeux, mais aussi des films (aie), des personnages, des inspirations, des nombreuses péripéties de dévelopement, le livre n'oublie rien et, surtout, plonge le lecteur dans une multitude de détails croustillants.
Comment Mikami, le dévelopeur du tout premier opus, en est il arrivé à réaliser le plus célebre survival de tous les temps?
Cette réponse, parmi tant d'autre, est ici retranscrite dans un français compréhensible par tous, en étant toujours passionnant et jamais rébarbatif. Car oui, le danger était bien là: les fans de jeux vidéos ne sont pas tous de grands amateurs de littérature, et il fallait un style d'écriture simple tout en étant complet.
Mission réussie! Toujours passionnant, Resident Evil Des zombies et des hommes accroche du début à la fin et se dévore à une vitesse ahurissante.

Mais le véritable point fort de l’œuvre reste la totale transparence de l'ensemble: là ou il faut critiquer, on critique, là ou il faut encenser, on encense...Car oui, et cela peut paraître bateau de dire ça, mais les auteurs pourraient rajouter sur leur couverture: "pour les fans, par les fans"...maintes fois entendue, cette phrase prends pourtant ici tout son sens: chaque chapitre, chaque mot est écrit par amour pour Resident Evil, et cela se sent tout du long.

Seul regret, peut être, l'absence totale de croquis, dessins ou photos qui auraient sans doute contribuer à rendre l'ouvrage encore meilleur. Malgré cela, l'achat de ce bel objet reste une obligation pour toute personne ayant envie d'en savoir plus sur ce phénomène du survival horror qui restera très certainement encore longtemps comme le maitre étalon du genre, et ce malgré la piètre qualité des derniers épisodes principaux, mais ceci est une autre histoire...

Critique Resident Evil, Des Zombies Et Des Hommes

Commenter cet article