Test The Walking Dead Survival Instinct [Xbox 360]

Publié le par Avenue de l'horreur

-The-Walking-Dead-Survival-Instinct-Xbox-360-

 

Description du jeu : The Walking Dead : Survival Instinct est un FPS tiré de la licence à succès The Walking Dead. Le joueur incarne Daryl, qui se retrouve aux prises avec des zombies et qui doit aussi faire attention à ses rations pour survivre.

 

Type de jeu : Survival Horror / FPS
Editeur : Activision
Développeur : Terminal Reality
Date de sortie France : 22 mars 2013
Classification : PEGI 18
Multijoueur : -
Testé sur : Xbox 360
Existe aussi sur : Playstation 3, PC, WiiU
Testeur : Zabou

 

TWD-SI-image.jpgTWD-SI-image-2.jpg

 

Graphisme : Un peu à l'instar d'Aliens Colonial Marines il y a peu,  The Walking Dead : Survival Instinct risque fort de décevoir à ce niveau. Les graphismes sont assez dépassés même s'ils proposent des environnements très sympathiques. Les zombies sont effrayants et assez variés, on ne voit pas toujours les mêmes (ça arrive, mais c'est minime par rapport à ZombiU). De plus, l'implication dans l'aventure est telle qu'on oublie vite ces graphismes un peu à la ramasse. 

 

2.5

 

 

Jouabilité/maniabilité : Les bases de la jouabilité sont celles d'un FPS classique. Toutefois les développeurs ont pensé à l'arranger un peu pour se fondre dans l'univers du survival. La grosse partie de vos combats se passe au corps-à-corps, c'est assez lent, mais ça renforce l'impression que la mort est là et peut sévir à n'importe quel moment. Seules les actions contextuelles en mêlée sont décevantes car trop répétitives.

 

3.5

 

 

Bande son : Le gros point fort du jeu réside dans sa bande son. On y retrouve avec un plaisir certain les musiques de la série TV, ce qui colle parfaitement à l'ambiance voulue. De même, les personnages de Daryl et Merle ont été doublés par les acteurs Norman Reedus et Michael Rooker et ça, on adore !

 

4.5

 

Durée de vie : Le soft proposant une certaine liberté dans les quêtes, avec celles nécessaires et des facultatives, ainsi qu'une manière de voyager avec plus ou moins d'étapes, il est assez difficile de vous dire en combien de temps vous verrez le bout de l'aventure. Les plus pressés traverseront l'univers en une poignée d'heures, tandis que ceyx qui prendront le temps de tout fouiller dépasseront la dizaine d'heures. A noter que la rejouabilité peut vous permettre d'explorer des zones oubliées dans votre premier voyage et de prendre d'autres décisions.

 

 

3.5

 

 

 

TWD-SI-image-3.jpgTWD-SI-image-4.jpg

 

Test complet :

 

S'il y a bien une licence qu'on n'a pas besoin de présenter, c'est celle de The Walking Dead ! Elle est née sous forme de comics sous la direction de Robert Kirkman avant d'être adaptée en série TV, diffusée actuellement sur la chaîne américaine AMC. 2012 fut aussi la consécration en matière de jeu vidéo avec le soft à épisodes de Telltate Games. Les développeurs de chez Terminal Reality ont voulu se joindre à la partie, en nous livrant un FPS : The Walking Dead Survival Instinct. Il se place avant les évènements de la série TV, et met en scène les frères Dixon quelques heures seulement après la contamination.

 

Le joueur incarne Daryl Dixon, célèbre pour sa précision à l'arbalète ! La survie est au cœur même du jeu. Daryl fera des rencontres et les survivants pourront choisir de le suivre ou non. Il dirigera le petit groupe, pouvant assigner des tâches à chacun. En compagnie de son frère Merle, il entame un voyage plus que périlleux au milieu des rôdeurs.

 

Un peu à l'image d'Aliens Colonial Marines en début d'année, The Walking Dead Survival Instinct n'est pas au mieux de sa forme graphiquement. Les environnements sont riches et très sympas mais les détails et la finition ne sont pas au top, on est bien loin du résultat d'un Dead Island. La modélisation des personnages n'est pas non plus au mieux, mais elle suffit à nous plonger au centre de la famille Dixon. La déception graphique est heureusement bien vite dépassée par l'immersion dans le soft, quand vous luttez pour votre survie, vous oubliez que les décors auraient pu être plus aboutis. En contrepartie, le soft nous livre une bande son au sommet ! Les bruitages des zombies font froid dans le dos et vous mettront en tension régulièrement. On retrouve avec un plaisir démesuré les musiques de la série TV, ce qui implique le joueur comme jamais. Enfin, comme pour la télévision, les acteurs Norman Reedus et Michael Rooker ont prêté leur voix à leurs personnages !

 

La campagne de The Walking Dead Survival Instinct est donc axée vers la survie. Les survivants parcourent le pays d'une ville à l'autre afin de trouver des ressources. Les développeurs ont travaillés cet aspect. Pour se rendre d'un point A à un point B, le joueur aura plusieurs choix : le faire par les chemins, rues ou autoroutes. De ce choix résultera la consommation d'essence, les risques de pannes et les arrêts en cours de route. Il ne sera donc pas rare de se voir stopper en chemin pour aller chercher une batterie ou du liquide de refroidissement dans une ville qui n'était pas celle de votre destination. Ce sera aussi l'occasion pour Daryl de tenter de faire le plein de ressources et d'essence afin de se donner toutes les chances pour la suite. Bien évidemment, chaque arrêt peut être fatal car les zombies sont partout !

 

Le jeu se découpe donc en missions durant lesquels des survivants seront recrutés afin de nous venir en aide. Le nombre de leurs accompagnants durant les voyages dépend du nombre de places disponibles dans notre voiture : plus elle est grande, plus les survivants seront nombreux. C'est un atout à bien prendre en compte, puisque durant les missions le joueur aura le choix de leur assigner des tâches comme chercher des vivres, de l'essence, des munitions ou rester au véhicule. Bien évidemment, ils peuvent aussi perdre la vie, il faudra donc penser à les soigner et les équiper d'une arme. Les missions permettent de visiter, et de fouiller par la même occasion, des villes. Daryl y fera des rencontres, mais il se heurtera la plupart du temps à des hordes affamées qui n'auront de cesse de vouloir en faire leur repas.

 

Les affrontements seront donc l'action principale du jeu. L'utilisation d'armes blanches est fortement conseillée car les armes à feu attirent les zombies en masse. La discrétion est une des clé de la survie, c'est pourquoi le gamer a la possibilité d'éliminer en un coup un mort-vivant s'il arrive pas derrière. Il peut toutefois s'avérer intéressant de supprimer les zombies à partir d'un toit avec un sniper afin de libérer la rue avant la descente. Il sera aussi possible (et conseillé) de détourner leur attention afin de se frayer un passage plus sûr. Les bases de la jouabilité sont celles d'un FPS classique. Elles peuvent paraître rigides, et s'attireront sûrement la foudre de certains joueurs, mais elles permettent d'instaurer une certaine tension et donnent toute sa dimension de survival horror au soft. Un peu comme dans ZombiU, une rencontre avec deux, voire trois zombies, peut sonner votre glas. Si les rôdeurs s'approchent trop du survivant, une action contextuelle s'enclenche, et il vous faudra appuyer sur la gâchette droite au bon moment afin de se libérer. Ces phases peuvent enchaîner plusieurs zombies et aboutissent souvent à la mort. Elles n'ont pas été pensé au mieux et auraient mérité un meilleur sort. Dommage, car l'idée est bonne. Quelques bugs de collision viendront entâcher le déroulement par moment, mais ils restent bien minimes comparé au plaisir de vivre cette aventure de l'intérieur.

 

La durée de vie dépendra surtout des choix de chaque joueur. Si vous traversez le jeu en ne prenant que les autoroutes et sans faire de quêtes secondaires, le jeu se terminera en une petite poignée d'heures. Mais les opportunités sont nombreuses, les lieux à découvrir et à fouiller ainsi que les survivants à enrôler sont légion. Celui qui désire tout inspecter et ne laisser la vie à aucun zombie, y passera un temps bien plus conséquent. La rejouabilité sera aussi de la partie, puisque le joueur pourra recommencer son aventure en faisant des choix différents de la première fois et en visitant les lieux différemment.

 

Note Globale : Avec sa jouabilité tendue et son peu de ressources, The Walking Dead : Survival Instinct offre un bon survival horror. Dommage que graphiquement les développeurs n'aient pas pris la peine de nous rendre une copie plus soignée. On retiendra pour le coup, un univers fidèle à la série TV qui comblera les fans.

 

 

3.5

 

 

 

Commenter cet article

francois 31/07/2013 20:23

J'ai rarement vu des tests de jeux video aussi explicitement malhonnêtes et vendus que les vôtres ( le dernier alien, etc...).

Avenue De L'Horreur 31/07/2013 23:12



Il n'y a rien de malhonnete à avoir aimé ces jeux, je sais que celui ci et alien ont été descendu mais j'ai reellement passé de très bons moments dessus, je me suis éclatée. Ce n'est pas parce
que je ne me range pas à la majorité que je suis vendue !