Test Plants VS Zombies Garden Warfare [Xbox One]

Publié le par Avenue De L'Horreur

PVZ-GW.jpgType de jeu : TPS
Editeur : EA
Développeur : PopCap Games
Date de sortie France : 27 février 2014
Classification : PEGI 7
Multijoueur : 2 - 24joueurs Coop online / 2 en local écran splitté
Testé sur : Xbox One
Existe aussi sur : Xbox 360
Testeur : Zabou

 

Note

4

 

Disponible depuis 2009 sous la forme d’un tower défense, la licence toute mignonne Plants vs Zombies s’attaque à un tout nouveau genre et nous arrive avec Garden Warfare ! En guise de clin d’œil  à la très célèbre licence signée Infinity Ward, le titre nous propose donc d’évoluer dans un jeu de tir à la troisième personne.

 

L’univers de la licence étant unique, le choix des cartes et des personnages devaient être fidèle. Les développeurs ont répondu avec efficacité retranscrivant de bien belle manière l’atmosphère. Les personnages sont reconnaissables pour les habitués et font le bonheur de tous. Disponibles aux nombres de quatre par catégorie (plantes et zombies) ils proposent des variantes à débloquer par la suite.

 

La jaquette prévient le joueur, pour ce soft axé multijoueur l’abonnement gold est obligatoire. Le jeu se décompose en deux phases distinctes. Le mode Jardins Ops est la campagne du soft. Le joueur seul ou à plusieurs en ligne doit repousser dix vagues de zombies tout en protégeant son jardin. Comme pour l’original il pourra s’aider de plantes en pot pour se défendre ou se régénérer. Une fois les vagues passées il devra rejoindre un point d’évacuation et le tenir jusqu’à l’arrivée du jardinier. On ne peut s’empêcher de penser à des jeux comme Gears Of War ou encore Left 4 Dead. S’il n’est pas le plus intéressant du jeu, ce mode de jeu aidera à se familiariser avec les plantes et leurs compétences.

 

Vient ensuite le cœur même de la licence,  le mode multijoueur. Avec Eliminations Par Equipe, il vous sera proposé un match à mort opposant deux équipes, la première atteignant cinquante tués remporte la partie. S’agissant de manches opposant au total vingt quatre joueurs, le score est assez vite atteint. Pour le second mode Jardins Et Cimetières, il s’agit pour les plantes de défendre plusieurs jardins contre les zombies qui veulent les transformer en cimetières. Les morts-vivants auront cinq minutes pour prendre un jardin sans quoi la partie sera terminée. Le but pour eux est de prendre tous les points, un par un. Selon le taux de réussite et la progression des équipes les parties peuvent être plus ou moins longues et proposent surtout des fight plus qu’intéressants. En plus des personnages jouables le gamer pourra œuvrer en mode Boss, mais cela n’a rien de captivant et il est bien trop anecdotique pour s’y étendre. Les puristes regretteront juste de ne pouvoir créer de salon dédié à leurs amis avant de rejoindre d’autres joueurs en ligne, un peu dommage.

 

Uniquement deux modes de jeu me direz-vous ? Et pourtant cela fonctionne à merveille. Si les cartes ne sont pas très nombreuses elles offrent toutefois une expérience de jeu unique et hyper addictive ! Il est bien difficile de lâcher sa manette tant le plaisir est présent. Faut dire que les développeurs ont bien trouvé de quoi nous occuper des dizaines et des dizaines d’heures. Avec l’argent remporté durant les parties, le joueur peut acheter des packs de cartes avec à l’intérieur des éléments aléatoires. Ils vous serviront à débloquer des améliorations d’armes, de nouveaux personnages ainsi que des bonus comme des plantes en pot, des zombies de soutien, des billets pour passer les défis… Chaque personnage pourra évoluer en parallèle du niveau du joueur. Il vous sera donner des défis à réaliser pour le faire progresser, ici points d’XP juste une progression par la réalisation de défis. Là encore, comptez un bon nombre d’heures si vous voulez en venir à bout. Si pour certains le concept peut paraître frustrant il n’en résulte pas moins une belle diversité des personnages présents sur les cartes.

 

Si Plants vs Zombies Garden Warfare s’annonce déjà comme un jeu multijoueur incontournable il n’en reste pas moins exempt de tout défaut. Le plus gros point noir ne peut être passé sous silence, les serveurs EA ne sont pas toujours au beau fixe. Des bugs de réapparition rendant le jeu impossible sont à prévoir ainsi que quelques déconnexions de serveurs qui vous feront bien rager en cas de bonne partie.

 

Plants vs Zombies Garden Warfare est un délire jubilatoire, pur défouloir il égayera vos soirées pendant de nombreuses heures. Aucune hésitation à avoir !

 

Commenter cet article