Test Gears Of War Judgment [Xbox 360]

Publié le par Avenue De L'Horreur

Gears-of-war-Judgment.jpg

 

Description du jeu : Gears of War Judgment est un jeu d'action à la troisième personne sur Xbox 360. Le titre propose une campagne jouable juqu'à 4 en coopération dont l'action se situe 15 ans avant la première trilogie Gears of War.

 

Type de jeu : Action
Editeur : Microsoft Game Studios
Développeur : People Can Fly
Date de sortie France : 22 mars 2013
Classification : PEGI 18
Multijoueur : Jusqu'à 10 en ligne
Testé sur : Xbox 360
Existe aussi sur : -
Testeur : Zabou

 

Gears-of-war-Judgment-image.jpgGears-of-war-Judgment-image-2.jpg

 

Graphisme : L’univers de Gears Of War est toujours aussi beau graphiquement. Que ce soient les environnements, les personnages ou les ennemis, tout est soigné et bourré de petits détails. Certains passages offrent aux joueurs des vues d’ensemble apocalyptiques totalement bluffantes. Les couleurs, comme d’habitude sont riches et parfaitement en accord avec l’atmosphère du titre. Les premiers pas dans le soft sont de toute beauté ! 

 

4.5

 

Jouabilité/maniabilité : Les joueurs des premiers épisodes ne seront pas dépaysés puisque le principe de fond reste le même, ils devront juste s’habituer à quelques nouveautés comme le jet de grenade avec LB ou encore le choix des armes avec Y et non plus avec la croix directionnelle. Pour les novices, la prise en main sera immédiate. 

4

Bande son : Comme à son habitude, la bande son de cet épisode est au top ! Les musiques d’ambiance sont remarquables et les bruitages toujours aussi impressionnants et immersifs. Les doublages sont de bonne facture, et les voix se détachent bien du fond sonore. 

4

Durée de vie : Entre la campagne et le chapitre supplémentaire à débloquer, il faudra compter dans les sept à neuf heures pour voir le bout de l’aventure une première fois. Le choix d’effectuer les missions déclassifiées ou non, influe grandement sur la durée de vie, car il augmente le challenge. Gears Of War Judgment propose en plus la possibilité de jouer la campagne avec des amis, des objectifs de score à atteindre et bien évidemment différents modes multijoueur, qui vous occuperont de nombreuses heures. 

 

 

4

 

 

 

Test complet :

 

En 2006, les gamers découvraient une nouvelle licence action, sanglante et terrifiante, avec l’arrivée de Gears Of War. En quelques années, et forte de deux suites réussies et abouties, elle s’est imposée dans le monde du jeu vidéo. Pour tenter de renouveler l’ensemble, les studios Epic Games ont fait appel à People Can Fly pour donner naissance à une préquelle sous le nom de Gears Of War Judgment.

 

Le jeu se situe quinze ans avant les évènements du premier opus, et précisément trente jours après l’Emergence, jour où les locustes sont sortis de terre pour anéantir l’humanité. Les héros ne sont pas, pour la plupart, des inconnus, mais le joueur doit faire avec l’absence de son duo de choc, Marcus Fenix et Dominique Santiago. Le groupe de Gears sera mené par un Baird bien rajeunit. L’innovation ne s’arrête pas là, puisque les développeurs ont tenté d’imposer un nouveau système de campagne et des nouveaux modes multijoueur sur lesquels nous reviendrons plus tard.

 

L’univers, tant visuel que sonore, de Gears Of War se reconnaît aux premiers coups d’œil. Les graphismes sont toujours aussi soignés et offrent des univers riches en détails, en profondeurs, et en couleur. Les premiers pas dans l’aventure sont un régal et un émerveillement, tant la qualité des rues est précise. Les personnages sont encore une fois au top, et le bestiaire en pleine forme. Les nouveaux locustes ne sont pas en reste, et vont dans la droite lignée de la saga. La bande son est, comme toujours efficace, que ce soit dans les voix comme dans les musiques. On apprécie particulièrement de bien entendre les dialogues, ce qui n’était pas forcément le cas des premiers opus.

 

En ce qui concerne la jouabilité, les développeurs ont joué la carte de la sécurité en laissant les acquis des précédents épisodes. Les déplacements sont toujours fluides avec cette petite lourdeur toujours spécifique à la saga. Toutefois, ils ont tenté de faire progresser certains aspects, en orientant la gestion de la manette vers celle des FPS comme Call Of Duty : les grenades se jettent dorénavant avec le bouton LB et le joueur change d’armes avec le bouton Y. De même, le gamer n’a plus que deux armes sur lui, ce qui réduit le choix, mais augmente le côté tactique du soft. Pour ce qui est du déroulement du jeu, les environnements sont assez bien pensés avec comme toujours, un décor qui sert à combattre.

 

La campagne de Gears Of War Judgment a été revue et prend un chemin un peu différent. En effet, ici c’est le scoring qui semble être le point de mire. Désormais, le jeu est découpé en chapitres, qui sont eux-mêmes divisés en petits segments de quelques minutes, qui correspondent aux missions déclassifiées. Liées à l’histoire, que nous garderons volontairement secrète, ces missions permettent de rendre la campagne plus ardue avec des objectifs bien spécifiques. Il vous faudra par exemple, battre tous les ennemis avec uniquement telle ou telle arme, le faire dans le noir, ou dans le brouillard, ou encore dans un certain laps de temps, sinon la mort vous attendra au bout. L’idée est bonne, et sort un peu le gamer de ses habitudes, mais on regrettera que les objectifs ne soient pas plus variés. Au terme de chaque session, une note sur trois étoiles sera attribuée. Après l’acquisition d’un certain nombre d’étoiles, le joueur débloque la campagne Conséquences qui se déroule durant Gears Of War 3, cette fois on se retrouve dans des phases de jeu bien plus habituelles.

 

Le multijoueur, comme toujours, est au cœur du jeu. En plus de la campagne qui est jouable à deux en local, et jusqu’à quatre en ligne, Gears Of War Judgment propose plusieurs modes de jeu en ligne. Là encore, les développeurs ont voulu jouer sur le renouveau, et l’objectif n’est qu’à moitié atteint. De nombreux nouveaux modes ont vu le jour comme l’Invasion, où le joueur incarne soit des locustes, soit des Gears avec des classes bien spécifiques. Il faut y attaquer ou défendre des points bien précis, la carte évolue en fonction de l’avancée. Les joueurs découvriront aussi la Domination, où deux équipes de Gears s’affrontent pour prendre possession de points A.B.C et les défendre. Vous noterez au passage que j’ai parlé d’affrontements entre CGU, car c’est bien là aussi la nouveauté de l’épisode, et cela ne plaira pas forcément à tout le monde. La quasi-totalité des modes en ligne n’oppose plus de locustes. Le gamer comptera aussi sur la Survie, le Match A Mort Par Equipe. Si l’on ne peut que saluer ces belles initiatives, on peut toutefois pester contre l’absence des anciens modes de jeu qui avaient fait le succès de la licence comme la Horde, l’Annexion, le Leader ou le Bestiale.

 

Vous l’aurez déjà sans doute compris, Gears Of War Judgment vous occupera de nombreuses heures, entre sa campagne et ses modes multijoueurs. Le joueur devra compter entre sept et neuf heures pour terminer l’intrigue une première fois, la durée variant selon que vous jouez seuls ou non, et de la difficulté choisir au départ. Bien évidemment, les étoiles sont un challenge réel et vous fera retourner au solo plus d’une fois. Enfin, c’est le multi en ligne qui vous prendra le plus de votre temps, car une fois lancé il est difficile de s’en passer : certains modes comme la Survie ou l’Invasion donnent en plus, un peu de fil à retordre. Le système de médailles et récompenses présent dans l’épisode précédent, est toujours d’actualité et devrait satisfaire les plus acharnés d’entre vous.

 

Gears-of-war-Judgment-image-3.jpgGears-of-war-Judgment-image-4.jpg

 

Note Globale : Gears Of War Judgment a misé sur la nouveauté que ce soit en campagne comme en mode multijoueur. Si le résultat est assez mitigé, il n’en reste pas moins un jeu abouti qui offre aux joueurs une belle quantité d’heures de jeu, dans un univers unique !

3.5

 

Commenter cet article