Recherche

Collection Avenue De L'Horreur

Collection-7-titres.jpg

A découvrir !

Acheter Undead StoryAcheter Le Monde Des Morts

Festival de genre !

1903462_10201501200241007_124950442_n.jpg

Recueils collectifs

 

 

L'Anthologie 2014

15,00 € Acheter

Réseaux Sociaux

Logo-twitter.png 303459facebook logo noir

BANNIERE collection av horreur

Samedi 21 janvier 2012 6 21 /01 /Jan /2012 09:12

AMY-2.jpg

 

Description du jeu :

AMY est un survival horror très old school signé Paul Cuisset (Flashback - Moto racer) qui met en action Lana et Amy. Lana organise l'évasion d'une petite autiste prénommée Amy d'un mystérieux centre de recherche. Elles se trouvent dans un train lorsque celui a un accident. Lana se réveille un peu plus tard dans une gare totalement dévastée mais occupée par des zombies...

Type de jeu : Survival horror

 

Editeur : Lexis Numérique
Développeur : Vector Cell
Date de sortie France : 11 janvier 2012
Classification : Déconseillé aux - de 18 ans
Multijoueur: Non
Testé sur: Xbox 360 (Xbox live arcade)

Existe aussi sur: PS3 (Playstation store)
Testeur : Zabou

 

Graphisme : L'univers du jeu est terrifiant, magnifiquement retranscrit par des graphismes soignés et superbes surtout pour un jeu arcade. C'est détaillé et coloré, on regrettera peut être un ensemble un peu trop sombre.

4

Jouabilité/maniabilité : AMY bénéficie d’une jouabilité bien à lui ce qui ne se sera pas sans rappeler aux fans de genre un certain Resident Evil. La jouabilité est assez rigide mais le joueur parvient à s’y accoutumer. Se balader en évitant les zombies en tenant la main à Amy renforce la tension dans le jeu, on plonge dans l’horreur et on la subit aussi. Les combats sont assez rapides et fidèles au reste du soft. 

3

Durée de vie : AMY compte six chapitres qui en soit ne sont pas très longs mais le jeu comportant des « énigmes » à résoudre il faut prendre son temps pour les traverser. De plus la possibilité de sauvegarder uniquement en fin de chapitre rend la tache un peu plus ardue d’autant qu’il faut s’attendre à plusieurs game over. Compter entre huit et dix heures pour terminer l’aventure ce qui est plus qu’honorable pour un jeu arcade. 

4

 

Amy 02Amy 01

 

Test complet :

 

Resident evil en 1996 avait marqué de son empreinte le monde du survival horror en devenant la référence de genre, jeu à énigme avec progression lente dans une atmosphère on ne peut plus étouffante et angoissante. Lexus numérique éditeur indépendant français nous propose son AMY qui semble s’imprégner du concept pour nous offrir un moment de terreur !

Passé la cinématique de début, nous plongeons de suite dans un univers glauque et sale, avec une tension palpable dès les premiers pas de Lana. L’apparition des premiers zombies est terrifiante donnant le ton pour le reste du jeu. On évolue doucement en avançant avec méfiance ne sachant jamais ce que nous réserve le prochain coin sombre ou couloir. Sur ce point AMY a visé juste et réussit parfaitement son ambiance de survival horror. Graphiquement c’est travaillé et assez surprenant pour un jeu arcade. On note une ribambelle de détails plus soignés les uns que les autres. On regrettera uniquement que l’ensemble soit un tantinet trop sombre même si cela joue avec l’ambiance voulue. Le design des zombies est plus que terrifiants et nourrit d’originalité. Les jeux de lumière apportent eux aussi un réel plus à l’intrigue.

AMY vous l’aurez donc compris nous plonge rapidement dans l’horreur. Nous faisons connaissance dans un premier temps via l’ouverture du jeu avec Lana et Amy. Le premier chapitre lance Lana à la recherche de la jeune Amy qu’elle ne retrouve plus après l’accident de train. Elle découvre que le monde dans lequel elle se trouve est envahi de zombies et qu’elle-même peut être contaminée. Pour cela elle doit trouver des seringues qui l’aideront à maintenir son coté humain. Une fois notre jeune enfant retrouvée, nos deux héroïnes vont devoir allier leur talent pour s’en sortir et à combattre cette contagion. Amy est en effet dotée de pouvoirs surnaturels qui aideront à plus d’une reprise Lana. Le gros regret quant à ce jeu réside dans le scénario qui malgré l’avancée des personnages reste bien trop vague et n’offre pas les réponses aux questions que l’on se pose, dommage.

La jouabilité et la maniabilité du soft surprendront durant les premiers instants, mais bien qu’un peu lourdes et souffrant d’une certaine rigidité le joueur s’y fait rapidement. Afin de conserver son niveau de contamination Lana devra rester proche de la jeune enfant et il lui sera tout à fait recommander de la tenir par la main pour la protéger en même temps. Les déplacements se font tout naturellement et si les combats peuvent nourrir une certaine appréhension ils s’enchainent aussi sans handicap la prise en main étant bien gérée. AMY propose un gameplay assez original, on participe à de belles phases de coopération entre les deux héroïnes qui permettent de résoudre les énigmes et puzzles nécessaires pour avancer dans l’histoire. Les pouvoirs développés par la jeune fille offrent aussi de belles possibilités. De même traverser un endroit envahit de zombies en se faisant passer pour l’un d’eux est réellement bien pensé et provoquera de belles poussées d’adrénaline. AMY c'est aussi des phases d'infiltration qui cette fois ne sont pas toujours bien pensées et qui provoqueront quelques game over.

Par définition les survival sont souvent assez courts, ici il s’agit en plus d’un jeu arcade. Pourtant le soft nous réserve une belle surprise, il faudra compter entre 8 à 10 heures pour terminer l’aventure pas que les chapitres soient longs, mais disons le de suite vous ferez de nombreux aller retour au milieu des contaminés afin de trouver le chemin, les énigmes étant conséquentes. Une fois le bon chemin en mire seuls les monstres vous occuperont. Toutefois il faut préciser que le jeu n’est pas des plus faciles et que son système de sauvegarde est très old school ce qui risque d’en faire pester plus d’un. Vous ne pourrez sauvegarder qu’une fois un chapitre achevé et les checkpoint ne sont pas très nombreux. Mais rappelez vous des machines à écrire de Resident Evil elles ont du aussi en faire enrager des joueurs !

 

 

Amy image 2Amy 03

Note Globale : AMY est un petit survival horror comme on aimerait en découvrir plus souvent avec un design réussi surtout pour un jeu arcade. L’ambiance est un régal d’horreur qui donnera froid dans le dos aux joueurs. Seul le système de sauvegarde et le peu de checkpoint pourront être en rebuter certains. Le duo Lana / Amy est utilisé de manière efficace avec de belles interactions entre elles sans compter qu’AMY regorge de bonnes idées. Le joueur regrettera après son attachement aux personnages que leur histoire soit restée dans le flou.

Si les survival horror old school vous manque AMY est pour vous ! 

3.5

Par Avenue de l'horreur - Publié dans : Test Jeux vidéo Horrifiques - Communauté : Cinehorreur
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Le livre Undead Story

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés