Critique World War Z [Roman]

Publié le par Avenue De L'Horreur

9782253169864-T

 

Auteur(s) : Max Brooks
Pages : 544
Editeur : Le Livre De Poche
Collection : Fantastique
Date de sortie :  12 juin 2013
Pays : Etats-Unis
Saga : World War Z

 

 

La guerre des zombies a eu lieu, manquant d'éradiquer l'humanité. Le narrateur, en mission pour l'ONU, a parcouru le monde pour rencontrer, dans des cités en ruine et dans les territoires les plus inhospitaliers de la planète, les survivants de ces années apocalyptiques. Le mythe des morts vivants revisité sous l'angle de la critique sociale et politique.

 

Avis de Kenshu

 

Guide De Survie En Territoire Zombie, Attaques Répertoriées... Le moins que l'on puisse dire, c'est que le petit gars Max Brooks n'est pas insensible au charme des morts-vivants.
Grand spécialiste du genre, l'auteur se lance en 2009 dans ce World War Z, dont le scénario se situe quelques temps après la troisième grande guerre, la "guerre Z", qui a opposé les humains au plus terrible fléau que l'humanité ait connu : les zombies.
Un envoyé de l'ONU part aux quatre coins du monde afin de recueillir les témoignages des survivants, qu'ils soient simples témoins, militaires, scientifiques ou encore hommes politiques.

Chapitré comme le serait un recueil de nouvelles, World War Z propose à chaque épisode une sorte d'interview entre l'auteur et un observateur/acteur de cette guerre inédite.

Bien écrit et superbement explicite, le roman se savoure sans problème de la première à la dernière page et se voit sublimé par certaines parties vraiment excellentes, en particulier celles du patient zéro en Chine, ou encore le récit de la bataille de Yonkers (sorte de guerre de tranchées entre l'armée et les zombies).

Bien entendu, d'autres histoires, et c'est inévitable, sont bien moins palpitantes et se zappent assez facilement (j'avoue, je l'ai fait à deux ou trois reprises). Mais quoiqu'il en soit, et à la manière d'un George A. Romero pour le cinéma (dont l'auteur est fan), Max Brooks est un véritable amoureux du genre et cela se sent sur chaque page de l'ouvrage : les histoires ont beau être à chaque fois différentes, elles ont pour point commun le sens du détail explicite sur chaque protagoniste, chaque décor, les odeurs ambiantes, etc.

Américain jusqu'à la moelle (il suffit de quelques lignes parcourues pour le comprendre), l'écrivain réussit un joli coup, en mêlant efficacement action et terreur... En attendant la sortie du film, un peu moins prometteur.

 

Vous aimerez sûrement découvrir

Le livre Undead Story

4

Commenter cet article