Critique Whisper

Publié le par Avenue de l'horreur

whisper

 

En DVD le 6 septembre chez Metropolitan Film Export

Réalisateurs: Stewart Hendler
Acteurs: Josh Holloway, Sarah Wayne Callies
Scénaristes: Christopher Borrelli
Long métrage américain - 1h30mn

 

Whisper image 7Whisper image 6



Synopsis


Max, un ex-condamné est engagé pour enlever le fils d’une famille très riche. Avec sa fiancée et deux complices ils enlèvent l’enfant et se réfugient dans une cabane isolée en attendant de toucher la rançon demandée. Mais les choses prennent rapidement une tournure inattendue. Il apparaît bientôt que le jeune garçon n’est pas si innocent que cela…

 

Whisper image 4Whisper image 3

 

Avis de Zabou

 

Depuis Damien et sa malédiction, les enfants diaboliques tentent de renouer avec le succès dans les films de genre avec plus ou moins de réussite comme nous avons pu le constater récemment avec le très bon The children.


Max, un ex-condamné est engagé pour enlever le fils d’une famille très riche. Avec sa fiancée et deux complices ils enlèvent l’enfant et se réfugient dans une cabane isolée en attendant de toucher la rançon demandée. Mais les choses prennent rapidement une tournure inattendue. Il apparaît bientôt que le jeune garçon n’est pas si innocent que cela…
En plus d’un synopsis captivant, nous sommes en face d’un casting alléchant et il faut bien avouer que c’est un réel plaisir de retrouver Josh Holloway (Lost) et Sarah Wayne Callies (Walking dead) dans des rôles qui leur vont à merveille. Le long métrage va majoritairement se passer dans un espace restreint avec comme personnage nos quatre kidnappeurs et notre petit garçon. On comprend bien vite que ce dernier est démoniaque sous ses apparences de petits anges. Doué pour manipuler les gens, il s’introduit dans les pensées des gens et leur insuffle leurs actes futurs.


Stewart Hendler joue habilement avec les plans qui vont intensifier le coté noir du garçon. Certaines prises donnent la chair de poule tant l’intensité du regard et des situations est mise en avant. Même s’il faut l’avouer on est encore bien loin de l’impact laissé par Damien dans la malédiction, on est tout de même face un petit diable tenace et sans pitié !
L’intrigue quant à elle se déroule sans réel temps mort tout en laissant monter doucement la tension. L’atmosphère est très bien retranscrite et certains passages (notamment sur le lac gelé) témoignent d’une belle maitrise des personnages (on retrouve d’ailleurs un peu de la froideur de Esther dans ce passage). Travail soigné mais qui manque par moment juste un peu de profondeur.

Whisper n’atteint pas des sommets dans l’horreur mais propose un très bon divertissement en donnant vie à un jeune personnage terrifiant de noirceur.

3.5
REAGIRWhisper image 2Whisper image

Commenter cet article