Critique Voyage Au Fond Des Mers (Vol. 3)

Publié le par Avenue de l'horreur

Voyage-au-fond-des-mers.jpg

 

Réalisé par : Harry Harris, Jus Addiss, Jerry Hopper, Gerald Mayer, Alex March
Scénario de : Hendrik Vollaerts, Donn Mullally, William Welch, Robert Bloomfield
Acteurs : Richard Basehart, David Hedison, Robert Dowdell, Del Monroe, Terry Becker
Année de production : 1966
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 29 janvier 2013 (Universal)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -

Synopsis

Le Nepture est un sous-marin nucléaire privé qui parcourt les océans pour le compte d’un organisme d’études des océans, le Nelson Institute of Marine Research. Sous le commandement de l’amiral Nelson et du capitaine Crane, l'équipage va devoir faire face à de nombreux dangers, des monstres marins tout droit venus des abysses ainsi qu'à des phénomènes inconnus...

 

voyage-sub.jpg

 

Avis de Bikinikill

 

En 1961, le réalisateur / scénariste / producteur Irwin Allen, spécialisé dans des productions SF (Le Monde Perdu, The Story Of Mankind, The Sea Around Us…) décide de mettre en boîte un film intitulé Le Sous-Marin De L'Apocalypse (Voyage To The Bottom Of The Sea).
Pour ce faire, le metteur en scène a travaillé sur un scénario en béton armé mettant en vedette le Seaview, un super sous-marin atomique en proie à une situation apocalyptique et qui a pour mission de sauver la planète…
Grâce à sa trame ouvertement nihiliste et un casting de luxe composé entre autres de Peter Lorre (Casablanca, Le Faucon Maltais, Vingt Mille Lieues Sous Les Mers…) ou Michael Ansara (Fort Invincible, La Tunique…), Le Sous-Marin De L'Apocalypse connaît un succès retentissant si bien que l'homme se décide de décliner son film en série télévisée dès 1964 sous l'égide de la chaîne ABC en reprenant peu ou prou le scénario du film de 1961 : Voyage Au Fond Des Mers vient de naître.

Le Nepture est un sous-marin nucléaire privé qui parcourt les océans pour le compte d’un organisme d’études des océans, le Nelson Institute of Marine Research. Sous le commandement de l’amiral Nelson et du capitaine Crane, l'équipage va devoir faire face à de nombreux dangers, des monstres marins tout droit venus des abysses ainsi qu'à des phénomènes inconnus...

Budget télévisuel oblige, le réalisateur va faire appel à un nouveau casting avec notamment David Hedison (Le Monde Perdu, La Mouche) dans le rôle du Capitaine Crane ou bien Richard Bull (Mr Olson dans La Petite Maison Dans La Prairie…). Mais le tour de force d'Irwin Allen c'est d'avoir réussi à s'octroyer les services du grand Richard Basehart (Les Rois Du Soleil, Hitler, Moby Dick…).
En véritable roublard qu'il est, le père Allen a demandé au comédien de tourner le pilote de la série... avant de lui annoncer qu'il s'était engagé pour toute une saison ! Pan ! Un coup bas… mais un joli coup, tout de même !
Pris dans l'engrenage et impressionné par la créativité du producteur, Richard Basehart restera fidèle au poste jusqu'à la fin de la série, en 1968…

Au fil des tout premiers épisodes, Voyage Au Fond Des Mers va se chercher un petit peu (la saison 1 se concentre surtout sur des histoires d'espionnages), pour se stabiliser dès 1965 vers le milieu de la saison 2, et se concentrer quasi exclusivement sur des scénarii de SF pure et dure avec tout un bestiaire de monstres (marins, extraterrestres ou autres…) qui force le respect.
Pour la sortie de son troisième coffret DVD volume 3 de Voyage Au Fond Des Mers, Universal nous propose de nous (re)plonger dans la troisième saison du serial d'Irwin Allen, une saison riche en rebondissement et carrément décomplexée.

Et dès les premiers épisodes de cette nouvelle période, Irwin Allen va démarrer sur les chapeaux de roues en nous mettant face à des aliens particulièrement vindicatifs ("L'Envahisseur", "Les Visiteurs"), ainsi qu'à un Loup-Garou ("Loup-Garou"), des formes de vies marines mystérieuses ("La Créature De La Lagune", "Les Mutants"), des jouets teurs ("Les Jouets Diaboliques") et même renouer avec les ambiances de chaos du film Le Sous-Marin De L'Apocalypse avec "Le Jour De La Fin Du Monde"…
Bref, cette troisième saison part dans tous les sens et ce, pour notre plus grand plaisir !

Pour autant, Voyage Au Fond Des Mers est loin d'être une série bâclée. Car outre la créativité débordante et bouillonnante des scénaristes, les acteurs principaux que sont Richard Basehart, David Hedison, Robert Dowdell, Del Monroe et Terry Becker tiennent bien la route. On sent qu'ils prennent plaisir à faire ce qu'ils font ("Loup-Garou", "Le Duel", "L'Ennemi Inconnu"…) et qu'il y a beaucoup de second degré dans leurs gestuelles et leurs interventions.
Et malgré toute cette SF aujourd'hui désuète (l'épisode improbable du "Loup-Garou", "Les Jouets Diaboliques", La Créature De La Lagune"…), Voyage Au Fond Des Mers dévoile pas mal de facettes de fond plutôt originales pour l'époque.
Ainsi, la série censée se dérouler dans "le futur" (les 80's… sic), fustige souvent les excès de la société contemporaine (le consumérisme à outrance, la pollution…) et prêche aussi pour un état d'esprit ouvertement pacifique (la guerre froide n'est jamais utilisée en filigrane - les russes sont même des alliés aux capacités scientifiques avancées - et le Neptune s'affiche fièrement comme un sous-marin non militarisé…).
Mais qu'on ne s'y trompe pas, Voyage Au Fond Des Mers c'est surtout de l'entertainement à la sauce 60's avec pas mal d'action et de fantastique. C'est d'ailleurs pour ça que la série sera vue comme une sorte de Star Trek avant l'heure, mais sous la mer !
Et même si le budget est assez famélique (il y a pas mal de stock shots et de scènes directement issues du film Le Sous-Marin De L'Apocalypse…), force est de constater qu'on se prend vite au jeu des aventures hors du commun de cet équipage...

En définitive, malgré pas mal d'année au compteur (je rappelle que la première diffusion française de la série au eu lieu sur l'ORTF en 1969…), il faut bien avouer que c'est avec un plaisir non feint qu'on (re)découvre cette série à la fois si désuète et déjantée, mais dont certaines trames restent toujours actuelles (la pollution des mers, notamment).
On regrette seulement qu'Universal n'est pas jugé bon d'inclure la VO dans ce coffret DVD pour mieux appréhender la série créée par Irwin Allen.
Mais ne nous gâchons pas la fête et plongeons tête baissée dans ce voyage au fond des mers !


3.5REAGIR

Publié dans Séries TV horrifiques

Commenter cet article