Critique Vampire University

Publié le par Avenue De L'Horreur

FICHEJAQUETTEFACE-VAMPU.JPG

 

Réalisé par : Matt Jespersen, Maclain Nelson
Scénario de : Matt Jespersen, Maclain Nelson
Acteurs : Adam Johnson, Julie Gonzalo, Gary Cole, Bart Johnson, Alexis Knapp
Année de production : 2013
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 4 février 2014 (Factoris Films)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -
Anecdote(s) : En partenariat avec Avenue De L'Horreur !

 

Synopsis

 

Le professeur Wayne Gretzky est un vampire… impuissant. Il n'a pas été capable de montrer les crocs depuis qu'il a tué l'amour de sa vie trois cent ans plus tôt. Avec l'aide de son collègue, le docteur Levine, et une jeune étudiante de première année, Chris qui est le sosie de son amour perdu, sa vraie nature de vampire ressurgit. Malheureusement, cette ressemblance n'est pas une coïncidence et les choses vont sérieusement se compliquer quand Chris se transforme en vampire assoiffé de sang... Drôle et rafraîchissante, cette comédie ne vous laissera pas sur votre faim.

 

FICHE_RVB_DIVERS10-VAMPU.JPGFICHE_RVB_DIVERS12-VAMPU.JPG

 

Avis de Zabou

 

Les vampires sont des créatures que l’on ne présente plus. Ils hantent le cinéma et les séries TV depuis de bien nombreuses années, passant du chef d’œuvre au navet sans complexe. Vampire University nous propose donc assez naturellement sa version humoristique.

 

Le professeur Wayne Gretzky est un vampire… impuissant. Il n'a pas été capable de montrer les crocs depuis qu'il a tué l'amour de sa vie trois cent ans plus tôt. Avec l'aide de son collègue, le docteur Levine, et une jeune étudiante de première année, Chris qui est le sosie de son amour perdu, sa vraie nature de vampire ressurgit. Malheureusement, cette ressemblance n'est pas une coïncidence et les choses vont sérieusement se compliquer quand Chris se transforme en vampire assoiffé de sang...

 

Vampire University se présente comme une comédie horrifique, un genre où beaucoup se sont cassé les dents. Heureusement, on le comprend assez vite, l’aspect comique est bien plus soft qu’on pouvait le penser, le scénario évite les plus gros clichés qui caractérisent les films pour adolescents. Les gags ne sont pas pour autant hilarants, mais provoqueront à maintes reprises de jolis sourires. J’avoue que personnellement je n’aurai pas choisi la mise en scène de l’histoire au travers de la comédie, car le scénario aurait davantage brillé dans un domaine plus sérieux, malgré tout, le film n’en reste pas moins une réussite.

 

Les références au genre sont assez nombreuses, quelles soient tournées en dérision ou non. C’est d’ailleurs un grand plaisir de pouvoir s’y raccrocher.

 

Porté par des acteurs convaincants Vampire University s’impose autant par sa simplicité que par son efficacité. Le scénariste ne cherche jamais à en faire trop ni à bousculer le genre. Il reprend les grandes lignes classiques du mythe et les intègre dans le quotidien d’un groupe d’universitaires. C’est à mon sens, le gros point positif du film. On se prend très vite au jeu, même si la fin nous semble assez convenue dès les premières minutes, on reste scotchés devant son écran. Les relations entre les personnages ainsi que les mises en situations sont suffisamment travaillées pour laisser le cinéphile s’impliquer dans l’œuvre.

 

Vampire University est une plongée contemporaine dans un mythe indémodable ! Rafraichissant et attachant, le long métrage offre un divertissement de qualité.

 

3.5

FICHE_RVB_DIVERS16-VAMPU.JPGFICHE_RVB_DIVERS18-VAMPU.JPG

 

Commenter cet article