Critique Under The Dome Saison 1 Episode Pilote

Publié le par Avenue De L'Horreur

ba-under-the-dome.jpg

 

Série créee par : Brian K. Vaughan
Acteurs : Mike Vogel, Dean Norris  Rachelle Lefèvre, Nathalie Martinez, Colin Ford, Brittany Robertson
Année de production : 2013
Date de sortie en DVD/Bluray en France : -
Date de première diffusion en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : Dome

Synopsis

Les habitants d’une petite communauté se réveillent un matin, coupés du monde et piégés dans la ville à cause d’un immense dôme transparent. Certains tenteront, de manière dissimulée, de tirer profit de cette situation inquiétante et inexpliquée, afin de prendre le pouvoir. Mais une résistance va s’organiser autour d'un vétéran de la guerre en Irak, pour empêcher ces personnes malveillantes de parvenir à leurs fins…

 

under_the_dome_promo_1.jpg

 

Avis de Bikinikill

On le sait depuis belle lurette, adapter du Stephen King et retranscrire l'univers du maître n'est pas une mince affaire. On se souvient des ratages de Maximum Overdrive, du Cobaye, des Tommyknockers et des très moyens Langoliers, Le Fléau ou bien Rose Red.
En gros, les "bonnes" adaptations des livres du King peuvent se compter les doigts d'une main : Carrie, Cujo, The Mist, Misery et bien sûr Shining (même si les critiques de l'époque n’étaient pas dithyrambiques).

Visiblement conscients de cette difficulté, Steven Spielberg et Brian K. Vaughan (Lost), les producteurs d'Under The Dome ont donc décidé de contourner ce problème en s'inspirant trèèèèès librement de "Dôme" de Stephen King (2009 et 2011), afin de se laisser le champ libre pour faire évoluer la série à leur guise. En gros, on utilise l'idée maîtresse des livres (un mystérieux dôme recouvre la ville de Chester's Mill dans le Maine) et vogue la galère…
A ce titre, CBS se place d'ailleurs sur la même ligne promo que SyFy pour Haven, qui avait fait le buzz en s'octroyant l'étiquette vendeuse "Stephen King" afin d'attirer le chaland, mais qui n'a quasiment jamais (re)pris à son compte l'œuvre du romancier au travers des épisodes. Un coup sous la ceinture du téléspectateur, mais un joli coup quand même puisque la série compte trois saisons et qu'une quatrième est en préparation...

Inutile alors de vous dire que les personnages d'Under The Dome n'ont pas toujours grand-chose à voir avec les tomes de "Dôme" (à commencer par Barbie ou bien Angie) et que leurs relations les uns avec les autres s'avèrent elles aussi, assez fluctuantes. Les fans de Stephen King risquent d'être assez décontenancés à ce niveau-là, mais passée cette (grosse ?) déception, Under The Dome se laisse facilement regarder.

En effet, en plus d'utiliser l'excellente trame du King (un mystérieux dôme recouvre une ville et la coupe du monde, donc), CBS s'est payé le luxe de recruter une armada d'excellents comédiens qui ont déjà fait leurs preuves au travers d'autres séries et/ou films.
Ainsi, on retrouve en vrac : Dean Norris (Hank, le flic beauf' de Breaking Bad) dans le rôle de "Big Jim" Rennie, Mike Vogel (l'adjoint du Sheriff dans Bates Motel, vu aussi dans Pan Am) pour Barbie, Jeff Fahey (Lost) sous les traits de Duke, Brittany Robertson (Life Unexpected) ou encore Rachelle Lefèvre (Twilight). On a vu pire question casting, non ?

Dans cet épisode pilote, l'accent est donc mis sur la découverte des différents protagonistes principaux (Dale Barbara, "Big Jim" Rennie, Junior, Rusty, Julia, Angie, Duke…) et de leur attitude vis-à-vis de l'arrivée inopinée de cet étrange prison de verre qui s'est dressée autour d'eux, comme une cloche à fromages. Entre peurs, actes héroïques et désirs de tirer partie de cet évènement hors norme, les liens se tissent… mais les inimitiés aussi !
Bien évidemment, la séquence de l'apparition du dôme et des accidents qui en découlent (les oiseaux qui se brisent le cou sur ce mur invisible, tout comme les véhicules et même les gens…) restent le point fort de ce premier volet d'Under The Dome, clairement placé sous le signe de l'action.
Et si les atmosphères chaotiques et la paranoïa ambiante initiées dans l'œuvre de Stephen King sont un peu reléguées au second plan, au profit d'une ambiance plutôt post 11 septembre (la théorie d'une attaque terroriste), Under The Dome dévoile quelques touches bien sympathiques directement issues des univers singuliers de X-Files (le complot militaro-gouvernemental, la possibilité d'une présence extraterrestre...) et même de Lost (le dôme aurait-il une origine divine ?).

Cependant, on  regrette quelques effets spéciaux très moyens (l'accident d'avion, la vache coupée en deux…) qui ne rendent malheureusement pas toujours hommage aux effets catastrophiques dans la petite bourgade causés par ce dôme.
Rien de rédhibitoire dans l'absolu, mais on ne peut s'empêcher de penser que le maigre budget alloué aux FX pourrait éventuellement laisser entendre que la chaîne CBS reste frileuse sur la viabilité de cette mini-série, quoiqu'elle puisse en dire. Espérons que les audiences soient assez bonnes pour maintenir Under The Dome à flot pour les treize épisodes prévus, et que l'histoire puisse se continuer plus tard, sur le format "série" avec plusieurs saisons à la clé.
A l'heure où j'écris ces lignes, le serial a réuni plus de treize millions de téléspectateurs aux USA, ce qui est un excellent démarrage pour la période estivale. Pour la petite anecdote, on n'avait pas vu meilleure entrée en matière depuis... 1992 et 2000 Malibu Road ! "Pourvu que xa dure", comme dirait l'autre…

En définitive, l'épisode pilote pose tranquillement les bases et les personnages d'Under The Dome en s'affranchissant parfois allègrement de l'œuvre de Stephen King, pour édulcorer l'ensemble et ne pas "effrayer" le grand public, même si c'est au risque de s'attirer les foudres et le grand dam des fans de l'écrivain.
Quoiqu'il en soit, le serial s'avère être assez intéressant à bien des niveaux, même si les effets spéciaux ne sont clairement pas à la hauteur de ce qu'on aurait pu attendre d'une (mini)série diffusée sur un gros network ricain comme CBS. On attend donc la suite avec impatience !

 

3.5

Publié dans Séries TV horrifiques

Commenter cet article

samael666 29/06/2013 18:01

Sans avoir lu le roman, j'ai bien aimé ce pilot, bien efficace, des acteurs assez convaincants, reste à voir les prochains épisodes pour confirmer si c'est potable ou non..