Critique The Innkeepers

Publié le par Avenue De L'Horreur

Innkeepers.jpg

 

Réalisé par : Ti West
Scénario de : Ti West
Acteurs : Sara Paxton, Pat Healy, Alison Bartlett
Année de production : 2011
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 28 août 2013 (TF1 Vidéo)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -
Anecdote(s) : -

 

Synopsis

 

Après cent ans d'existence, l’hôtel The Yankee Pedlar n'est qu'à quelques jours de sa fermeture définitive. Les derniers employés Claire et Luke sont bien décidés à profiter du peu de clients pour lever le mystère de cet hôtel considéré comme le plus hanté de la Nouvelle-Angleterre...

 

Innkeepers-image-2.jpgInnkeepers-image.jpg

 

Avis de Zabou

 

Les histoires de maisons hantées et de fantômes sont légion dans le monde du cinéma d’horreur. La preuve en est la sortie en salle toute récente du terrifiant Conjuring : Les Dossiers Warren. Cette fois-ci, nous allons plonger dans l’angoisse permanente d’un hôtel à la réputée plus que mystérieuse avec The Innkeepers.

 

Après cent ans d'existence, l’hôtel The Yankee Pedlar n'est qu'à quelques jours de sa fermeture définitive. Les derniers employés Claire et Luke sont bien décidés à profiter du peu de clients pour lever le mystère de cet hôtel considéré comme le plus hanté de la Nouvelle-Angleterre...

 

The Innkeepers joue la carte du huis clos horrifique, vous le comprendrez dès l’entame du film. Il ne nous propose qu’un éventail très réduit d’acteurs et de protagonistes, mais qui aura toutefois son importance. Sur ce plan, c’est une belle réussite car on entre assez vite dans l’univers mis en place. L’hôtel qui est un personnage à part entière du film dégage une belle aura.

 

L’intrigue se met assez rapidement en place au travers des discussions des deux gardiens restés là pour les derniers jours d’ouverture. Leurs exposés mettent l’eau à la bouche et séduisent le spectateur qui s’implique. Malheureusement, c’est à peu près tout ce qu’il y a à retenir du long métrage. La peur est aux abonnés absentes, jamais vous ne tremblerez devant le visionnage, même si des efforts semblent avoir été faits dans ce sens.

 

Les apparitions inefficaces et la dernière partie, pourtant assez rythmée, n’arrivent pas à lutter contre l’ennui qui finit par s’installer au fil des minutes. Chaque seconde, le cinéphile espère voir quelque chose d’important, mais rien ou presque n’arrive jamais. The Innkeepers est l’image même du bel emballage qui a oublié d’enrichir son contenu. Malgré la présence de Ti West (The Wicked, The House Of The Devil) aux commandes, l’effet retombe bien vite.

 

Doté d’une histoire de fond des plus intéressantes, The Innkeepers pêche là où il était attendu : la peur laisse rapidement place à l’ennui et c’est plus que dommage au vu du potentiel qu’il présentait.

 


2

REAGIR

Commenter cet article