Critique Silent Hill Revelation 3D

Publié le par Avenue de l'horreur

silent hill 2 - revelation

 

Réalisé par : Michael J. Bassett
Scénario de : Michael J. Bassett
Acteurs : Adelaide Clemens, Kit Harington, Radha Mitchell
Année de production : 2011
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 28 mars 2013 (Metropolitan Filmexport)
Date de sortie au cinéma en France : 28 novembre 2012
Pays : Etats-Unis
Saga : Silent Hill

 

Silent-Hill-Revelation-image.jpgSilent-Hill-Revelation-image-2.jpg

 

Commander sur Amazon ou dans notre boutique

cooltext889343510

 

Synopsis

 

Depuis des années, Heather Mason et son père n’ont jamais cessé de fuir, échappant à chaque fois de justesse aux mystérieuses forces qui les pourchassent. Arrivée à la veille de ses 18 ans, en proie à de terrifiants cauchemars, Heather doit faire face à la disparition soudaine de son père. Elle va découvrir qu’elle n’est pas celle qu’elle croyait être. Cette révélation va la plonger au plus profond de l’univers démoniaque qui semble vouloir la piéger à Silent Hill pour toujours…

 

Silent-Hill-Revelation-image-3.jpgSilent-Hill-Revelation-image-4-copie-1.jpg

© Metropolitan FilmExport

 

Avis de Zabou

 

Silent Hill est à l'image de Resident Evil : une référence majeure du survival horror. L'adapter au cinéma n'était donc pas chose aisée, en 2006 Christophe Gans s'y est pourtant attelé en nous livrant le premier Silent Hill. Le résultat fut visuellement réussi, mais le contenu un peu moins. Six ans et quelques nouveaux jeux vidéo plus tard, c'est Michael J. Bassett qui a mis en chantier une suite intitulée Silent Hill Revelation. La folie du moment étant à la 3D, cet opus n'y échappe donc pas non plus.

Depuis des années, Heather Mason et son père n’ont jamais cessé de fuir, échappant à chaque fois de justesse aux mystérieuses forces qui les pourchassent. Arrivée à la veille de ses 18 ans, en proie à de terrifiants cauchemars, Heather doit faire face à la disparition soudaine de son père. Elle va découvrir qu’elle n’est pas celle qu’elle croyait être. Cette révélation va la plonger au plus profond de l’univers démoniaque qui semble vouloir la piéger à Silent Hill pour toujours…

Silent Hill Revelation reprend donc où le précédent volet s'était arrêté (un peu sur notre faim, il faut bien le dire). C'est donc un réel plaisir de retrouver les deux seules personnes que la ville n'a pas gardé. Le scénario est assez simple, même s'il fait naître des doutes et des interrogations tout du long. Il arrive à maintenir le spectateur dans un niveau élevé d'alerte et de tension. Mais contrairement au premier, qui était complexe, il permet à chacun de suivre l'intrigue sans décrocher en cours de visionnage.

La mise en scène de Michael J. Bassett (La Tranchée, Wilderness) est remarquable, les plans sont nets et précis, et il sait ce qu'il veut nous montrer. Il ne prend pas de détour et offre des scènes inoubliables. Il faut l'avouer, le visuel et la photographie l'aident beaucoup à maintenir une ambiance poisseuse et tendue. Mon gros coup de cœur va à la fête foraine qui ne pouvait être plus réussie. Elle mêle horreur et innocence avec brio. Jamais un lapin n'aura été plus terrifiant qu'ici !

Le long métrage réussit à rester fidèle au film de Christophe Gans, tout en imposant sa touche à la franchise. Du côté du bestiaire, on retrouve les monstres qui font le succès de Silent Hill, et les effets spéciaux sont bluffants ! Certaines attaques ou rencontres à mi-film font froid dans le dos. L'atmosphère est un régal pour les fans d'horreur. Le tout est mené sans aucun temps mort jusqu'à un dénouement un peu trop facile, mais qui laisse toutefois une porte ouverte à un nouvel opus.

Silent Hill Revelation fait mieux que son aîné ! Plus sobre et visuellement parfait, il offre un voyage inoubliable dans les ténèbres !



3.5
REAGIR

Commenter cet article