Critique Rubber

Publié le par Avenue de l'horreur

rubber-poster

 

En DVD et BluRay le 15 mars 2011

Réalisation: Quentin Dupieux
Scénario: Quentin Dupieux
Avec: Stephen Spinella, Roxane Mesquida

 

Rubber image 6Rubber image 5

 


Synopsis


Le crépuscule. Un pneu couvert de sable dans une décharge abandonnée qui tente tant bien que mal de s’extirper de l’ensevelissement. Mais tout juste levé qu’il tue, explose tout sur son passage. « Rubber », c’est l’histoire d’un pneu serial killer et télépathe, un road movie loufoque mais tout en élégance.

 

Rubber image 4Rubber image 3

 

Avis de Zabou

 

Si vous en avez marre de retrouver l'éternelle bande de jeunes qui part en week end et qui empreinte la mauvaise route, regardez par ici! Rubber fait dans l'original et l'étonnant puisque le film nous propose de suivre l'aventure terrifiante d'un pneu tueur en série qui est poursuivi par la police.


Le préambule du long métrage met en avant que dans de nombreux films comme dans la vie les choses se font sans raison, il faudra sans souvenir car le déroulement ne sera qu'une succession de situation qui ont lieu sans raison. Ne cherchez pas à comprendre ce que vous voyez.


Rubber est une œuvre à part qui ne se limite pas, Quentin Dupieux prend des libertés et fait ce qu'il veut. Oser mettre un pneu en personnage principal d'un film est déjà une belle liberté!
Le pneu est humanisé au travers de diverses pseudo attitudes, il semble avoir des émotions, on assiste aussi dès le début à sa "montée en puissance", il regarde la télévision, prend une douche. Et tout cela sans aucune raison souvenez vous!


L'Homme semble quant à lui perdre toute humanité faisant appel à ses besoins primaires. Faut voir les spectateurs se jeter sur une dinde pour comprendre.


Les effets spéciaux quant à eux sont réussis et l'on prend un malin plaisir à guetter chaque nouvelle victime. On notera de bons effets gores qui mènent à une fin un peu apocalyptique.
En dehors de tout ceci il faut quand même avouer que tout le monde n'y trouvera pas son compte tant il n'est pas simple de croire en la crédibilité de ce que l'on voit.

Ayant pourtant l'habitude de noter tous mes avis, cette fois ci je m'abstiendrai tant le concept de Rubber ne s'y prête pas. Chacun doit se faire son avis et il serait dommage de passer à côté d'un tel ovni cinématographique.

 

Rubber image 2Rubber image

 

REAGIR

Commenter cet article