Critique Pandore (recueil de nouvelles)

Publié le par Avenue De L'Horreur

http://i39.servimg.com/u/f39/18/66/37/58/pandor10.jpg

 

Auteurs : Amandine Legal, Julie Giovannone, Gabrielle Raphaëlle Wolf, Isabelle Haury (Zabou), Morgane, Mélanie Baranger, Marge  Guyda.
Pages : 125
Editeur : entr’ouvert
Collection : /
Date de sortie : septembre 2014
Pays : France
Saga : /

Pour commander le recueil : http://www.isabellehaury.com/commande-paypal.html

« La mythologie Grecque relate les aventures d'une jeune femme curieuse... trop curieuse : Pandore.
Celle-ci ouvrit une boîte recelant tous les maux de la terre. Nos auteures aussi ont, un jour, ouvert un paquet d'où se sont échappés plein de mots.
Bonne ou mauvaise nouvelle, nul ne le saura sans avoir osé ouvrir ce recueil.
Pandore est le premier recueil d'entr'ouvert. Il s'agit d'une œuvre collective regroupant de jeunes auteures toutes aussi talentueuses les unes que les autres. Une phrase imposée, sept nouvelles différentes aussi bien fantastique, horrifique que romantique.
Venez découvrir leurs univers. »

Avis de JennDidi

Pandore est un recueil regroupant sept (chiffre clef, je ne sais pas si c’est fait exprès !) nouvelles écrites dans des genres complètement différents. Une seule obligation : les auteurs devaient commencer leur texte par « Lorsqu’elle ouvrit le paquet, elle ne put se retenir de hurler. »
En bonne lectrice d’horreur et de fantastique, lorsque je lis cette phrase, je m’imagine déjà des nouvelles horrifiques à base de membres coupés ou de cadeaux empoisonnés. En réfléchissant un peu plus, on se rend compte qu’il est possible de faire énormément de choses à partir de cette simple phrase et je me suis alors imaginée la publicité pour la célèbre marque de chaussure avec la fille qui ouvre la boîte et hurle…
Bref, vous le comprendrez, en commençant Pandore, on ne sait pas trop à quoi s’attendre de la part des auteurs (enfin certains ! On ne s’attend pas à une nouvelle romantique de la part de Zabou, normalement…).
La première nouvelle s’intitule De l’autre côté du livre d’Amandine Legal. J’ai beaucoup apprécié son style d’écriture et l’histoire fantastique où une petite fille fait la découverte d’un étrange roman. On comprend rapidement ce qu’elle doit faire mais l’histoire n’en est pas moins bonne. Amandine Legal nous transporte dans un de ces contes qu’on lisait étant enfant et ça fait du bien ! Une bonne petite nouvelle très bien imaginée et très bien écrite.
La deuxième Une porte vers la liberté de Julie Giovannone traite d’un sujet assez particulier. Elle est également très bien écrite et on se surprend à lire vite pour savoir comment cette femme va s’en sortir. Le lecteur oscille entre peur et tension pour finir enfin rassuré. Ce qui est bien avec les nouvelles c’est que l’histoire n’est souvent pas vraiment finie, donc on peut imaginer la suite. Dans Une porte vers la liberté, on comprend que le combat n’est pas terminé et on imagine une fin difficile mais heureuse.
J’attendais avec impatience de lire Détournement Macabre de Gabrielle Raphaëlle Wolf car je connais son univers mais je n’ai malheureusement pas encore lu ses livres. Son genre littéraire ? Le titre est plutôt explicite ! Détournement Macabre est tout à fait exceptionnel : l’auteure commence avec un passage un peu gore pour nous emmener vers un problème de famille tout à fait immonde, elle passe ensuite sur une note schizophrène, pour en fait nous retourner la tête… Ce n’est pas explicite ? Normale, cette nouvelle emmène le lecteur vers un point précis pour en fait lui faire comprendre qu’il s’est trompé ! Si le texte est plus long que les autres, c’est pour mieux nous embobiner et c’est parfaitement réussit !
On arrive enfin à La Rose Noire de Zabou (Isabelle Haury), et moi qui m’attendais à une nouvelle purement horrifique, je n’aurais pas pu mieux me tromper. Je ne suis cependant pas du tout déçue, ce texte à suspense dans l’univers des tueurs en série m’a complètement transporté. Une histoire en huis clos où la tension est presque palpable. Le suspense est insoutenable, surtout lorsqu’on se rend compte qu’il n’y a pas de fin ! Isabelle nous laisse avec une victime terrifiée et une envie de plus. L’écriture est fluide et l’histoire tellement bien amenée qu’il va falloir que je me procure rapidement Damnations, Undead Story, Le Monde Des Morts ou encore Annabelle Chronique D’Une Non-Morte.
La cinquième nouvelle, Collection, est signée Morgane. J’ai particulièrement aimé cette histoire, et c’est là qu’un recueil est intéressant : on découvre des auteurs que l’on ne connait pas et on se fait une idée sur leur style d’écriture. Apparemment Morgane est en cours d’écriture d’un roman style Fantasy donc j’attends de voir ce que cela va donner… Collection est une nouvelle avec une intrigue menée de main de maître. Le lecteur ne peut pas imaginer une seconde la tournure que va prendre les évènements, si bien qu’on finit l’histoire avec la bouche ouverte ! Dans un style plutôt thriller, cette nouvelle très bien écrite est à dévorer.
La sixième nouvelle m’a beaucoup intriguée. La Boîte de Mélanie Baranger, commence par décrire la vie d’une famille banale et d’une maman qui découvre que le colis qu’elle a reçu n’est pas du tout ce qu’elle avait commandé. Mais c’est bien là que s’arrête le « normal » car l’auteure nous emmène dans une histoire de sorcières et de sociétés secrètes, de quoi ravir les fans du genre ! (j’en fais partie évidement).
La dernière nouvelle, Le plus beau métier du monde ? de Marge Guyda est bien la plus touchante. Elle traite d’un thème tout à fait humain et normale. Est-ce que chaque femme est réellement destinée à être mère ? Est-ce que l’on a ça en nous ? Est-ce que cela s’apprend ? Ou bien est-ce perdu d’avance pour certaines ? Marge Guyda termine ce recueil et laisse le lecteur avec un sourire sur les lèvres.
Ayant déjà lu des recueils et les ayant toujours trouvé plutôt nuls, je dois avouer que même si celui-ci me donnait envie, j’avais un peu peur d’être une nouvelle fois déçue. Pandore m’a fait renouer avec ce style de livre grâce à ces nouvelles très bien écrites dans des univers complètement différents. Il n’y a rien à jeter et si, au départ, je pensais que 7 nouvelles ne seraient pas suffisantes pour étancher ma soif de lecture, je pense maintenant qu’il vaut mieux 7 très bonnes nouvelles, plutôt que 15 moyennes. Peut-être est-il temps d’acheter Damnations ?

4

Pour commander le recueil : http://www.isabellehaury.com/commande-paypal.html

Vous aimerez sûrement découvrir

  Acheter Le Monde Des Morts Acheter Undead Story

Commenter cet article