Critique Monsters

Publié le par Avenue de l'horreur

15720

 

Réalisé par Gareth Edwards (II)
Avec Whitney Able, Scoot McNairy,

Long-métrage britannique .
Genre : Drame , Science fiction , Epouvante-horreur
Durée : 01h33min
Année de production : 2010
Distributeur : SND

Synopsis :
Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine...

 

Monsters image 2Monsters image

 

Avis de Kenshu

 

Après quelques bandes annonces mystérieuses, la découverte de "monsters" laissait présager de belles choses: tension, action et ambiance apocalyptique.
Le scénario nous propose de suivre un jeune photographe contraint d'escorter la fille de son patron dans une zone infectée par une vie extra terrestre afin de quitter le Mexique et de rejoindre les Etats Unis....vie extra terrestre installée dans cette zone frontalière depuis six ans et qui prends un malin plaisir a détruire tout se qui se trouve sur leur passage.
Si les premières minutes mettent en place une intrigue promettant de belles scènes d'attaques aliens, force est de constater que finalement la traversée des deux acteurs principaux dans la zone ennemie ne propose pas grand chose, si ce n'est quelques dialogues lourdingues n'apportant strictement rien a l'histoire et finalement une tension quasiment absente, peut etre due a la pauvreté des personnages.
L'attrait principal du film, a savoir les extra terrestres, n'est présent que quelques minutes dans le film et les quelques apparitions manquent singulièrement de punch et d'attrait....
au final, le seul sentiment d'ennui ressort de cette réalisation dont le seul attrait est de montrer de jolis décors d'apocalypse dans un monde décimé.

1
REAGIR

Commenter cet article