Critique Les Vampires Argeneau (saga)

Publié le par Avenue De L'Horreur

les_va11.jpg

 

Auteur : Lynsay Sands
Pages : 416
Editeur : Milady
Collection : BIT LIT
Date de sortie : Janvier 2011
Pays : Etats-Unis
Saga : Les vampires Argeneau

 

Chronique complète par JennDidi

 

On connait tous des séries de ce genre sur nos amis à dents pointus mais combien parlent d’une famille de vampire ? Lynsay Sands nous raconte l’histoire de ces frères, sœurs, cousins ou encore oncles avec une pointe d’humour. Cette série contient pour le moment 6 tomes. Le premier est basé sur Lissianna Argeneau, la cadette de la famille (elle n’a que 200 ans) et s’intitule « En-cas d’urgence », titre assez drôle et plutôt en adéquation avec l’histoire.

« Cela fait des siècles que Lissianna Argeneau cherche l’âme sœur, l’homme idéal, bien sûr. Mais elle a un problème que sa mère s’est mise en tête de régler : elle s’évanouit à la vue du sang. Le comble pour un vampire et un véritable drame pour la célèbre famille des vampires Argeneau.
Alors Madame enlève un séduisant thérapeute pour l’offrir à son héritière. Quand Lissianna le découvre, attaché à son lit, elle pense qu’il s’agit d’un en-cas. Mais se pourrait-il que le docteur Grégory Hewitt soit en fait le plat de résistance ? Enfin, pas trop coriace, car après tout Lissianna est, elle aussi, tout à fait irrésistible… »

Ce qui est bien dans cette série, c’est que l’on va toujours retrouver les mêmes personnages même si, en fonction des tomes, ils sont plus ou moins présents. La mère Argeneau est cependant un personnage récurrent dans chacun car elle s’est attribuée la mission de trouver les compagnons véritables de ses enfants. Comme il existe beaucoup de livres sur les vampires, on est un peu perdu sur ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire (est-ce qu’ils supportent le soleil ?), s’ils ont de véritables âmes sœur…. Ici, vous l’aurez compris, il est question de véritable compagnon de vie. Comment sait-on reconnaître des âmes-sœurs ? C’est assez simple, ils ne peuvent pas lire dans les pensées de l’autre (oui parce que si on ne peut vraiment rien cacher, adieu les surprises et bonjour les disputes !).

Dans ce tome, maman Argeneau n’avait pas vraiment cherché une âme-sœur à sa fille étant donné qu’elle est la plus jeune. Elle souhaitait simplement la guérir : Lissianna souffre d’hématophobie, c’est assez gênant et plutôt humiliant pour un vampire. Elle va donc devoir voir un thérapeute qui n’est autre que le docteur Grégory Hewitt, spécialiste des phobies, et par la suite lui ôter la mémoire pour qu’il n’ébruite pas leur existence. Petit problème : le docteur a un esprit fort et il se souvient de tout.
L’histoire entre Lissianna et Gregory est assez touchante car jusqu’au bout ils doutent de leurs sentiments et le thérapeute va devoir faire un choix : s’il veut vivre avec elle, il va devoir se transformer en vampire et dire au revoir à sa vie d’avant ainsi qu’à sa famille….

On peut dire que Lyndsay Sands a de l’imagination. Là où certains veulent mettre de l’ail, des croix, de l’eau bénite et des âmes perdues, elle, rentre dans une histoire scientifique sur les terres de l’Atlantide, ce paradis perdu. Autre fait intéressant : les vampires n’ont le droit de transformer qu’une seule personne dans leur vie (c’est pour cela qu’en général ils attendent de trouver leur véritable âme-sœur).
Le titre du tome 2 est encore une fois bien trouvé « L’amour m’a tué ». Il raconte l’histoire d’Etienne, le frère de Lissianna, qui s’est trouvé dans une situation délicate. Un homme cherche à le tuer depuis plusieurs années. Il a presque réussit mais une humaine s’est interposée, y laissant la vie au passage. C’était sans compter sur Etienne, qui décide de l’ « infanter » au dernier moment pour la remercier. Il se rend alors compte qu’il ne pourra jamais transformer son âme-sœur s’il la trouve…  

Le tome suivant, « JF cherche vampire » m’a beaucoup plu car on y découvre, Lucern, écrivain de romans bit-lit à succès qui raconte des histoires de…. vampires ! Ce dernier est de nature solitaire, il vit en reclus et refuse de rencontrer ses fans. Il va se heurter à la belle Kate, son agent, qui compte bien le faire participer à une convention de romance vampirique. Pour cela, elle va débarquer chez lui à l’improviste et le forcer à y aller, non sans un petit coup de pouce de maman Argeneau.

Un petit bémol sur le titre suivant « Beau, Ténébreux et Vorace » que je trouve ni drôle ni original (j’ai bien pris en compte les titres originaux en anglais). Bastien, né en 1591, dirige les affaires familiales d’une main de maître. Alors quand quelqu’un de la famille a besoin d’un coup de main, c’est à lui qu’on fait appel. Son frère Lucern va se marier et sa future belle-sœur a un service à lui demander : accueillir chez lui sa demoiselle d’honneur, Terri, qui arrive 2 semaines en avance. Pas de problème pour Bastien qui a 5 chambres et une gouvernante, il passe tellement peu de temps dans la demeure qu’il ne verra même pas la demoiselle. Un souci entraîne les futurs époux à quitter la ville et Bastien va finalement devoir s’occuper de Terri et des derniers préparatifs du mariage.

Cinquième titre : « Le Temps d’une morsure », meilleur sous sa forme originelle « A bite to Remember ». Vincent, acteur, a besoin de l’aide de Bastien pour trouver un détective : quelqu’un est en train de détruire sa société de production à coup de sabotages. Le détective n’est cependant pas au goût de Vincent : c’est une femme et qui plus est une humaine. Elle va s’installer chez lui avec son partenaire pour tenter de résoudre cette affaire.

Le dernier tome s’intitule « Mords-moi si tu peux » et raconte l’histoire de Lucian Argeneau, chasseur de vampires renégats, né en 1534 av J.-C. Lors d’une « intervention », Lucian et ses acolytes tentent de sauver une jeune femme, Leigh. Malheureusement, celle-ci a déjà été mordue et sa transformation a commencé. Les amis de Lucien la connaissent et veulent s’occuper d’elle. Non sans rechigner, Lucien va accepter de l’aider alors que le Sire de Leigh veut la récupérer.

Lyndsay Sands allie amour, humour et action dans cette série qu’on dévore jusqu’à plus soif.
 4

Commenter cet article

Tano 13/01/2015 03:45

J'ai les livres de 1 à 6 en francais, quand les autres tome , traduits en français. .....
Une fan. ...Lynsay Sand...Les vampires Argeneau..

Marie 20/10/2014 20:17

bien sûr je viens de parler des Argeneau

Marie 20/10/2014 20:15

nonjour, à quand la suite en français, c'est insupportable de commencer une série géniale et d'attendre, attendre la suite qui a été écrite et qui n'arrive pas !!! en FRANCE? NOUS NE SOMMES PAS LES MEILLEURS POUR LE RESPECT DES LECTEURS QUI FONT VIVRE LE LIVRE ET LES EDITEURS !!!! quel mépris pour nous, et cette série n'est pas la seule de ce genre a avoir été arrêtée ! merciMilady pour votre attention envers nous...........