Critique Le Réserviste

Publié le par Avenue De L'Horreur

Le-reserviste.jpg

 

Réalisé par : Mathieu Berthon
Acteurs : David Doukhan, Hélène Darras, Manu Lanzi
Année de production : 2013
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 7 mai 2013 (Oh My Gore ! Distribution)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : France
Saga : -
Anecdote(s) : -


Synopsis

Le soldat Joseph Danton revient, après 10 ans, dans son village natal. Accueilli par son oncle Gérard qui l'a élevé, il va reprendre petit à petit goût à la vie. Cette plénitude va être vite interrompue lorsqu'un promoteur véreux décide de racheter toute la région afin d'y construire un centre de loisirs. Épaulé par un groupe de villageois, Joseph va se dresser contre Angelo et ses sbires.

 

Le-reserviste-image.jpg

 

Avis de Opyros

 

Critique expresse... pourquoi expresse ? Parce que je n'avais pas prévu d'en faire une pour ce métrage, mais bien que mon planning soit serré, je prends deux minutes pour en parler. Le film m'a tellement éclaté, que je lui dois bien ça, surtout que c'est une production française (donc il faut soutenir, les petits poulets !).

Le Réserviste, qu'est-ce donc ? Un DTV français avec un bazooka sur la jaquette ? En effet !
En gros, une petite bande de loustiques (j'avoue que j'ai piqué cette expression à mon grand-père), s'est mis en tête de rendre hommage au cinéma de genre des années 80 (au niveau des références, ça va de Commando, Rambo à du Peter Jackson, on a donc le droit à quelques effets gore assez réussis).
On a affaire à un héros musculeux, qui dispense ses punchlines avec magnanimité, un bad-guy, méchant et capitaliste, ou encore à une donzelle qui s'entiche du héros mais qui distribue des gnons à l'occasion. On brasse donc, ou plutôt on embrasse, les archétypes du genre. Mais tous ces clichés sont systématiquement saupoudrés d'un humour bas du front, qui sied à merveille à l'univers du film. C'est la plus grande réussite du métrage (enfin du court-métrage car il dure un peu moins de quarante minutes), désamorcer le manque de moyen par un ton décalé mais toujours en accord avec cette logique d'hommage.

En gros, c'est fun, jouissif et très drôle, il y a tout ce qu'il faut pour faire un bon film : un mec en marcel mais qui s'appelle pas Marcel, des fusillades, des méchants qui jouent au mastermind, des protubérances mammaires, un vieux avec un fusil, un gamin avec une grenade, etc. Bref, mangez-en, c'est bon pour la santé !



4

REAGIR

Commenter cet article