Critique La Malédiction De Chucky

Publié le par Avenue De L'Horreur

Chucky.jpg

Réalisé par : Don Mancini
Scénario de : Don Mancini
Acteurs : Brad Dourif, Danielle Bisutti, A. Martinez, Fiona Dourif, Chantal Quesnelle, Brennan Elliott, Maitland Mcconnell
Année de production : 2013
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 1er novembre 2013 (Universal)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : Chucky
Anecdote(s) : -

 

Synopsis

 

Chucky va causer des ravages dans une famille regroupée pour un enterrement. Auprès de sa mère décédée, une jeune fille en chaise roulante depuis sa naissance, est bien forcée malgré elle, de s'accommoder de sa soeur, de son beau-frère, de sa nièce et de leur nourrice alors qu'ils viennent faire leurs adieux à la mère. Lorsqu'ils commencent à mourir un par un, la jeune Nica découvre que l'étrange poupée reçue quelques jours auparavant pourrait être à l'origine de ces meurtres...

 

Chucky-image.jpgChucky-image-2.jpg

 

Avis de Kenshu

 

Il est des noms dans le film d'horreur qui, rien qu'à leur évocation, suffisent à susciter chez les fans une excitation est une envie d' en avoir encore plus ! Freddy, Leatherface, Alien, Michaël Myers, Jason et consorts ont en effet marqué le cinéma de genre grâce à une identité bien particulière.
La poupée maudite, Chucky, en fait partie et l'annonce de ce nouvel opus a depuis de longues semaines fait couler beaucoup d'encre... Un DTV, ok, ça devient une habitude pour ce genre de productions, mais cette saga méritait t-elle une nouvelle vision et une nouvelle écriture ? Décryptage...

Le scénario, justement, fait suivre au spectateur un environnement quasiment unique à tout le métrage : une maison où vit une jeune femme paralysée, qui peut après la mort de sa mère, se voit contrainte de demeurer seule dans la bâtisse. Toutefois, sa sœur accompagnée de son mari, de leur fille et de la nourrice s'invitent sur les lieux pour quelques jours afin de faire un dernier adieu à la défunte.

Premier fait frappant de la pellicule, le visuel choisi est très sombre, presque granuleux par moments : on sent tout de suite que l'équipe du film à voulu donner un ton très lugubre à l' ensemble, et de ce côté, on peut dire que la mayonnaise prend très rapidement, l'ambiance glauque est vraiment un gros point fort du métrage.
En fait, l'esthétique globale est dirigée dans ce sens : la poupée en elle même a subi un gros travail de lifting depuis les épisodes précédents : des mimiques terrifiantes, un visage démoniaque et une animation vraiment bluffante par moments rendent Chucky encore plus détestable qu'il ne l'était !

Du coup, le virage effectué depuis les précedents épisodes, surtout les deux derniers (La Fiancée De Chucky et Le Fils De Chucky), est réellement époustouflant : terminé l'humour omniprésent et le côté trash décalé, cette fois-ci, La Malédiction De Chucky va droit au but : replonger la saga dans l'épouvante et dans l'horreur sans passer par la case déjanté. Un peu déstabilisant, mais d'une saveur sans nom... Car oui, la poupée maléfique fait de nouveau peur, et ça fait un bien fou !

Les meurtres, eux aussi, sont particulièrement tordus et vicieux, et en règle générale tentent l'originalité tout en restant dans le macabre pur et dur... Du moins sur la grosse dernière demi-heure, car il faut bien reconnaître que l'un des points faibles du métrage reste encore et toujours la mise en place : mis à part une scène du diner absolument délicieuse, les premières minutes souffrent d'un manque de panache évident. Tout cela avant le véritable démarrage du carnage en règle... Qui vaut son pesant de cacahuètes !

Au final, La Malédiction De Chucky est une véritable refonte de la série et parvient sur bien des points à atteindre les objectifs fixés. Agrémenté d'un scénario sympathique (la conclusion est étonnante et vraiment réussie) et de scènes véritablement flippantes, la poupée signe un comeback réussi et ancre définitivement la saga dans un genre qu'elle n'aurait peut-être jamais dû quitter.



4

REAGIR

Commenter cet article