Critique Insane

Publié le par Avenue de l'horreur

155618Insane.jpg

 

INSANE - 2007

Réalisé par Jamie Blanks
Avec : Robert TAYLOR , Jonathan OLDHAM, Nadia FARÈS, David LYONS, Mathew WILKINSON...

 

Insane iamge 6Insane image 5


L'histoire :

 

La tempête se lève. La nuit tombe. Perdus en mer, Rob et Pia sont contraints d’accoster et trouvent refuge dans une ferme abandonnée. Ils repartiront le lendemain. C’est ce qu’ils croyaient, jusqu’au retour des propriétaires : un père malsain et ses deux fils maniaques avides de torture. Battus, asservis et réduits à la condition d’esclaves sexuels, ils sont pris au piège… s’ils veulent prendre la fuite, ils vont devoir se prendre au jeu.

 

Insane image 4Insane image 3

 

Avis de Billy Loomis

 

3è film de Jamie Blanks (après un bon Urban Legend et un moins bon Mortelle St Valentin), Insane (Storm Warning) est clairement son meilleur film à ce jour ! (en même temps c’est pas bien compliqué)

Il semble que le retour au pays (l’Australie) lui a été bénéfique, le réalisateur nous surprend avec le côté glauque et viscérale qu’il apporte ici, vu l’aspect soft de ses précédents films…
Insane est un survival comme je les aime, avec un strict minimum dans ses environnements et ses personnages, ici nos victimes sont deux, couple formé par les convaincants Robert Taylor et notre Nadia Farès (actrice française vu dans Les rivières pourpres et Nid de guêpes), face à leurs bourreaux : papa et ses deux fils, rednecks de base qui aiment se farcir les touristes des villes.

Sur son histoire simple (encore et toujours les mêmes trames) Jamie Blanks fait de bonnes choses et maîtrisent bien ses situations en huit clos. Il ne part jamais trop loin dans sa violence et réussit son dosage (il amène, il suggère) sans frustrer le spectateur ! Insane démarre assez vite, un plus vu la simplicité du scénario et l’on est facilement attaché à ce couple.
Ici l’histoire choisit l’option qui soulage : nos psychopathes vont y passer par cette nuit d’orage !
Si Jamie Blanks montrait une certaine retenue envers nos victimes, il inverse la vapeur en leur faveur, ainsi (bien que trop facilement il est vrai) la Miss va, entre autres, concocter un piège où il vaut mieux ne pas mordre à l’hameçon et revisiter la ceinture de chasteté… Et ça fait mal !
Le film réserve son bon lot d’effets gore dans sa dernière partie, que demande le peuple !

L’attente a été longue (pratiquement 4 ans pour sortir ce film chez nous) mais le résultat est bon, Insane est un survival simple et efficace, le premier DTV 2011 que je retiens !

4

 

Insane image 2Insane image

 

Avis de Zabou

 

Après Urban Legend, un des meilleurs films de genre sortie dans la lignée de Scream et Mortelle St Valentin certainement l'un des pires slasher vu à ce jour, Jamie Blanks nous revient cette fois avec un Survival datant de 2007 qui semble avoir de bons échos.


La tempête se lève. La nuit tombe. Perdus en mer, Rob et Pia sont contraints d’accoster et trouvent refuge dans une ferme abandonnée. Ils repartiront le lendemain. C’est ce qu’ils croyaient, jusqu’au retour des propriétaires : un père malsain et ses deux fils maniaques avides de torture. Battus, asservis et réduits à la condition d’esclaves sexuels, ils sont pris au piège… s’ils veulent prendre la fuite, ils vont devoir se prendre au jeu.


L’intrigue assez classique soit elle, se met en place rapidement en nous dévoilant le couple qui va faire une rencontre qu’il n’est pas prêt d’oublier. On est face à deux personnes charmantes auxquelles on s’attache sans aucun souci. L’arrivée du couple dans l’univers restreint où se déroulera toute l’action sonne la rupture avec de sublimes décors. Chassé la verdure et voici la saleté à volonté. La maison des trois hommes bénéficie d’une atmosphère visuelle fantastiquement poisseuse et glauque. Chaque objet semble douteux et l’ensemble ne fait que provoquer un malaise. Le visuel est une pure réussite.


Vient ensuite la violence psychologique et physique. Le long métrage ne lésine pas non plus sur le sang, les doses d’hémoglobine et de gore feront plaisir à bon nombre d’entre vous. La force de Insane est de ne jamais tomber dans l’excès. Chaque torture ou situation sont poussées à l’extrême mais savent se limiter pour ne pas choquer outrageusement le spectateur. L’imagination du scénariste est tout autant importante puisqu’elle nous apporte un peu de sang neuf dans un genre très représenté ces dernières années. Les pièges et autres tentatives de la jeune femme sont des moments à devenir cultes.

Originalité, gore, et tension, Insane est un furieux mélange d’horreur à ne pas raté !

4

Commenter cet article