Critique Grizzly, Le Monstre De La Forêt

Publié le par Avenue De L'Horreur

grizzly-monstre-dvdfr.jpg

 

Réalisé par : William Girdler, David Sheldon
Scénario de : Harvey Flaxman, David Sheldon
Acteurs : Christopher George, Andrew Prine, Richard Jaeckel, Joan Mccall, Joe Dorsey
Année de production : 1976
Date de sortie en DVD/Bluray en France : Filmedia (24 avril 2013)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -
Anecdote : -

 

Synopsis

 

Un immense grizzly - plus de 1000 kilos et 4 mètres de haut - sème la terreur dans un parc naturel américain, et tue plusieurs personnes. Une équipe de chasseurs est envoyée à sa recherche.

 

Grizzly-image.jpgGrizzly-image-2.jpg

 

Avis de Zabou

 

Les films de monstres, et notamment ceux mettant en scène des ours sont bien représentés dans le cinéma de genre (Grizzly Park, Les Griffes De La Forêt), mais la qualité n'est que trop rarement au rendez-vous. Nous retournons dans les années soixante-dix pour nous plonger dans Grizzly, Le Monstre De La Forêt, réalisé par William Girdler et David Sheldon.

Un immense grizzly - plus de 1000 kilos et 4 mètres de haut - sème la terreur dans un parc naturel américain, et tue plusieurs personnes. Une équipe de chasseurs est envoyée à sa recherche.

Dès les premiers instants, il vous paraîtra clair que Grizzly, Le Monstre De La Forêt n'est pas un film orienté totalement vers l'horreur. Une belle figure d'aventure s'en détache, et c'est là que réside tout son charme d'ailleurs. Les paysages sont dépaysants et emportent très rapidement le spectateur avec eux. Grizzly, Le Monstre De La Forêt est un voyage qui tourne, comme des touristes qui font une mauvaise rencontre.

Il ne faut pas s'attendre à une avalanche de gore, la majorité des attaques sont hors champs faute de moyens. On notera quand même quelques plans sanglants et efficaces, surtout quand on replace le film dans son contexte de l'époque. Il est également très agréable d'avoir affaire à un véritable grizzly et non, à une bestiole numérique totalement risible. Cela renforce l'implication de spectateur, et donne une belle crédibilité à l'ensemble.

Alors oui, on pourra opposer à ses bons arguments, que Grizzly, Le Monstre De La Forêt peine à convaincre par ses acteurs, qui semblent parfois un peu perdus, ou encore par un scénario un peu lent par moment, mais l'objectif de divertir est atteint, et fera voyager plus d'une personne. Et c'est déjà un bon point de pris !

Grizzly, Le Monstre De La Forêt laisse planer une bonne odeur de seventies et réussit à divertir par sa bonne mise en scène.



3

Commenter cet article