Critique Gamera contre Guiron

Publié le par Avenue de l'horreur

gameravsgurion.jpg

 

Film disponible chez We prod dans le coffret Gamera les Classiques, Coffret 2

Un film réalisé par Noriaki Yuasa

Avec : Nobuhiro KAJIMA, Miyuki AKIYAMA, Christopher MURPHY, Yuko HAMADA,
Eiji FUNAKOSHI, Kon OMURA et Edith HANSON
Sortie en 1969

 

Synopsis:

Gamera, la tortue de mer préhistorique géante qui a jurée de protéger la Terre, se lance sur les traces de deux garçons sur une planète hostile où des extra-terrestres mangeurs de cerveaux les retiennent prisonniers. Tom et Akio, qui ont découvert leurs plans secrets d’invasion de la Terre, réveillent Gamera pour prendre part à une bataille finale mortelle contre Guiron, le dangereux monstre à la tête en forme de couteau…

 

Avis de Dandy Kaine:

 

Mon premier film aussi kitch, ça a son charme et ses défauts, les mouvements des créatures trop mécaniques. Elles manquent d’âmes, les personnages, surtout les deux petits garçon ne sont pas assez naturel, c’est trop récital. Les effets donné pour les combats sont rigolos pour notre époque mais le projet en lui même dans son ensemble souffle une belle réussite. Les combats bien qu’il y ait un côté « ringard » sont sympathiques a suivre. Un peu de violence vient accompagné les combats mais le sang n’est jamais rouge, a souligné, qu’a travers les partis pris, le long parle autant aux grands qu’aux petits, a entendre cette chanson qui reste en tête. Les trucages sont maintenant plus que visible, voire le laser jaune, quand Gamera suit le vaisseau, les fils aussi sont visible par moment, certains plans trop long parfois qui fait que la réalisation manque de fluidité. Ce film est aussi pour dire que les enfants ne mentent pas tout le temps ( les enfants y sont les héros) et que le Japon et les U.S.A s’entendaient bien, si les astronautes américains ont dis que les extraterrestre n’existaient pas, c’est que c’est vraie ( finalement peut-être que je me trompe sur leurs ententes passé a travers le film) , le combat final est typiquement kitch mais a un côté fun bienvenue, on en reviens a cette fluidité, les enchaînements sont parfois trop long mais bon, une histoire d’extra terrestre, des combats de monstres, une chanson qui reste en tête, les défauts que j’ai souligné sont minces comparé au plaisir qu’on y prend a voir cette belle œuvre.

 

3.5

 

REAGIR

Commenter cet article