Critique et Test Million Dollar Crocodile

Publié le par Avenue De L'Horreur

FICHEJAQUETTEFACE-MDC.JPG

 

Réalisé par : Li Sheng Lin
Scénario de : Li Sheng Lin
Acteurs : Tao Guo, Barbie Hsu, Suet Lam
Année de production : 2012
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 3 septembre 2013 (Factoris Films)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Chine
Saga : -
Anecdote(s) : -

 

Synopsis

 

Amao, un crocodile de dix mètres de long, a été capturé par un gangster dans le but de vendre sa viande à un prix exorbitant. Avant d’être abattu, il s’échappe en massacrant ses ravisseurs. Dans le chaos de son évasion, le crocodile avale accidentellement un sac contenant un million de dollars. La rumeur se répand et les locaux se divisent entre crainte pour leurs vies et le désir d’abattre l’animal afin de décrocher le jackpot.

 

FICHE_RVB_DIVERS10-MDC.JPGFICHE_RVB_DIVERS12-MDC.JPG

 

Avis de Zabou

 

Lake Placid a placé la barre très haute avec son crocodile agressif et bien mis en scène. Dès lors, il n’a rien d’étonnant de voir des suites et autres réalisations voulant rivaliser avec celui-ci, et ce malheureusement pour le spectateur, le plus souvent de piètre manière. C'est encore sans compter sur les productions américaines de la firme Asylum qui offre de belles créatures tout en numérique auxquelles on ne croit jamais ! La Chine serait-elle le renouveau du genre ? C’est que nous allons voir avec l’arrivée de Million Dollar Crocodile.

Amao, un crocodile de dix mètres de long, a été capturé par un gangster dans le but de vendre sa viande à un prix exorbitant. Avant d’être abattu, il s’échappe en massacrant ses ravisseurs. Dans le chaos de son évasion, le crocodile avale accidentellement un sac contenant un million de dollars. La rumeur se répand et les locaux se divisent entre crainte pour leurs vies et le désir d’abattre l’animal afin de décrocher le jackpot.

Réalisé en 2012 par Li Chen Lin, Million Dollar Crocodile nous entraîne dans ses premiers instants dans l’histoire assez émouvante d’un éleveur de crocodiles qui cède ses reptiles, n’ayant plus les moyens de les élever. Le spectateur assiste alors, entre émotion et humour dissimulés, à la découverte des protagonistes et à celle des monstres aquatiques. Amao, star de notre film, nous est dévoilée dans les premiers instants et déjà la bonne surprise est au rendez-vous. La créature est très bien intégrée à l’image et animée efficacement.

Ne cherchez pas avec Million Dollar Crocodile à assister à un véritable film d’horreur, les meurtres se font souvent dans une discrétion certaine et le gore est absent. Toutefois, l’intérêt est bien là. On assiste à un long métrage plus axé aventure mais qui tient en haleine tout du long. La comédie s’invite aussi à la fête avec une touche chinoise qui oscille entre gags réussis et situations grotesques frôlant parfois l’insupportable notamment, vous le verrez, avec le personnage féminin principal. Hormis ce petit détail, l’ensemble est une belle réussite et vous vous surprendrez souvent à sourire et à rire de bon cœur !

Le crocodile est sans conteste la star du film ! C’est bien lui qui vous régalera ! Oubliez les effets spéciaux moisis qui vous gâchent le divertissement, ici on a du lourd. Mis à part quelques rares plans, notre bestiole, au final presque attachante, ne fait pas dans la demi-mesure. Le spectacle est au rendez-vous et les plans s’enchaînent sur un bon rythme. L’animation de la créature est remarquable, non seulement elle est bien intégrée à l’image mais elle respire la vie. Elle réussit à elle seule à faire oublier les petits points noirs du film. Rien que pour cela on en redemande !

Million Dollar Crocodile est un pur divertissement qui se voit sans aucun mal et qui offre, enfin, aux cinéphiles un monstre aquatique digne de ce nom ! Il ne lui manque pour le coup que le côté horreur que proposait Lake Placid.

 

3.5

FICHE_RVB_DIVERS14-MDC.JPGFICHE_RVB_DIVERS19-MDC.JPG

 

Avis sur le Bluray

 

La haute définition risque bien de faire de l’ombre à la vedette du film ! Elle se prête à merveille avec les paysages du métrage, nous offrant une profondeur de champ spectaculaire. Même les intérieurs sont d’une netteté remarquable ! Côté son, rien à redire non plus : les pistes 7.1 font leur boulot et de fort belle manière. Le blu-ray régale le cinéphile du début à la fin, et nous rappelle pourquoi on aime tant ce support !

REAGIR

Commenter cet article

Kenshu 06/09/2013 10:01

un agréable film de monstre! (enfin, monstre...pas vraiment!)
nettement au dessus des piteuses prestations d'asylum et compagnie...point noir: il faut accrocher à l'humour chinois, très spécial!