Critique Dreambox [Roman]

Publié le par Avenue De L'Horreur

http://i39.servimg.com/u/f39/15/54/76/27/dreamb10.jpg

 

Auteure : N.M. Zimmerman
Editions : Ecole des Loisirs
Collection : Médium
Nombre de pages : 494 pages
Date de sortie : Printemps 2014
Format : Papier
Genre : Épouvante - Surnaturel
Public visé : 12/16 ans
Prix : 19,50 €

Jeffrey McLaughan est la proie des ombres depuis l'âge de neuf ans. Elles le tourmentent chaque nuit, informes, grisâtres, tournoyant autour de son lit. Elles se répandent hors de sa chambre, rongent les âmes de ses proches et font ressortir ce qu'il y a de pire en eux. Tom, le père, s'est transformé en brute épaisse; Ellen, la mère, a perdu la tête; Skipper, le chien fidèle, s'est mué en bête féroce.
Jeffrey est persuadé d'être le seul à voir les ombres, mais il se trompe. Un homme qui a connu les mêmes tourments est parti à sa recherche, il a traversé tout le paus pour lui remettre une petite boîte en bois sur laquelle il y a marqué Dream Box. Une fois que Jeffrey y aura enfermé les ombres, il pourra dormir en paix. Malgré la tentation, il ne devra jamais l'ouvrir, sous peine de se retrouver au premier des neufs cercles de l'enfer ...


Avis de LeCoindAudrey

L'histoire débute durant l'enfance de Jeffrey, notre personnage principal, depuis le premier jour où de mystérieuses ombres le surveillent ce qui a pour conséquence de faire perdre la tête à toutes les personnes habitant avec lui. Son père devient alcoolique mais surtout violent physiquement et verbalement, sa mère perd de plus en plus la mémoire et une cohérence dans ses propos et Skiper, le chien de la famille devient un véritable sauvage. Si seulement cela s'arrêtait là ... Jeffrey va grandir dans une ambiance aussi lourde et pesante jusqu'à ce qu'un homme vienne lui parler de la DreamBox et son moyen de mettre un terme à tout cela, débute alors la véritable aventure de Jeffrey.
Cette première partie dure pas mal de chapitres, bien détaillés, tellement bien que l'ambiance pesante sorte du bouquin pour vous y plonger, jusqu'au point final.

L'imagination de l'auteure m'a énormément surprise, je n'avais pas du tout envisager une telle histoire, moi qui aime bien deviner et parier sur telle ou telle tournure de l'histoire. J'ai perdu mon pari !
Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à entrer totalement dans l'histoire, je ne m'attendais pas à une grande partie sur l'enfance, mais j'ai quand même trouvé une importance sur les origines de l'apparition des ombres. Une fois plus adulte, j'ai été transportée !

Pour la fin, je reste sur ma faim, mais c'est une bonne chose, car j'en veux encore ! Ces dernières paroles laissant supposer une suite, je serais ravie de pouvoir continuer. On ne peut pas terminer comme cela ... Ce n'est pas humain ! Donc si j'ai la chance de pouvoir attirer l'attention de Nathalie Zimmerman, je vous en supplie : dites-moi qu'il y aura une suite ♥

Pour résumé, même si ce roman se destine à un public jeune, entre 12 ans et 16 ans, les adultes peuvent également accroché l'histoire et suivre les aventures de Jeffrey, tout ceci grâce à la délicate plume de l'auteure, son imagination incroyable et son style envoûtant !

 4.5

Commenter cet article