Critique Diary Of The Dead

Publié le par Avenue de l'horreur

diary-dead.jpeg

 

 

Date de sortie cinéma : 25 juin 2008

Réalisé par George A. Romero
Avec Michelle Morgan, Shawn Roberts, Nick Alachiotis,  
Interdit aux moins de 12 ans
Long-métrage américain
Durée : 01h35min

Année de production : 2007
Distributeur : Bac Films

 

18893354.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20080122_020002.jpg18893353.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20080122_020001.jpg

 

Synopsis 


Des étudiants en cinéma tournent, dans une forêt, un film d'horreur à petit budget, lorsque la nouvelle tombe au journal télévisé : partout dans le pays, on signale des morts revenant à la vie.
Témoins de massacres, de destructions et du chaos ambiant, ils choisissent alors de braquer leurs caméras sur les zombies et les horreurs bien réelles auxquels ils sont confrontés afin de laisser un témoignage de cette nuit où tout a changé

 

Avis de Zabou

 

G.A Romero rentre directement dans le vif du sujet avec une scène d'introduction assez percutante. Il relance ici une nouvelle saga et ça se voit, tout d'abord, filmé caméra à l'épaule pour la première fois le long métrage s'adapte à l'évolution technologique dénonçant peut être aussi l'invasion des caméra dans nos vies... Sans doute un peu déroutant au début, ce nouvel opus est captivant et on y retrouve de très bonnes idées avec des scènes très sympa (défibrillateur à l'hôpital, piscine dans le manoir de fin).


Ce film nous est présenté par une survivante du massacre et le fait d'être confronté à une narratrice , accentue le coté réalisme du film. A son habitude G.A Romero véhicule toujours ses idées au travers de son œuvre, ainsi on notera lors de la scène de la momie une belle petite remarque sans aucun doute dirigée vers l'Armée des morts de Zack Snyder et puis cette phrase percutante mais qui mérite qu'on s'y attarde "Méritons nous d'être sauvés??".


Ce Diary of the dead présente à mes yeux nombre de qualités mais aussi de défauts. Ainsi les protagonistes pas toujours convaincants ont parfois des réactions un peu trop faciles et s'improvisent bien trop facilement dans leur rôle de tueur de Zombies!


G.A Romero s'adapte avec réussite au temps mais ce film pourrait décevoir et choquer les puristes! A voir qu'on y revienne ou pas....

4

 

Avis de Billy Loomis:

 

Le retour de Georges Romero 3 ans après Land of the dead, 4è volet de sa saga zombie commencé en 1968 avec le culte La nuit des morts vivants !
Diary of the dead, bien qu’il s’agit du même thème, ne s’inclus pas dans la saga. Toujours fidèle à lui-même, Romero continu de critiquer le monde actuel en se servant du genre avec intelligence !

Alors qu’ils apprennent la mauvaise nouvelle aux infos, notre bande d’étudiants sont décidés à livrer un vrai témoignage sur les évènements chaotiques ! Nous nous retrouverons dans une satire politico social où le Maître se concentre plus sur les médias et son contrôle de l’image, en s’inspirant de la télé-réalité pour mettre en scène son film, tout comme "Rec" et "Cloverfield", nous assistons aux évènement d’un point de vue subjectif…

Nous sommes chez Romero, exit donc le zombie hyper actif, comme d’habitude les effets gore sont réussis et il ajoutera même une pointe d’humour noir (sans toutefois en inonder son film) particulièrement poilante !
Je reprocherai à Diary of the dead son manque d’efficacité et de trop vouloir privilégier les discutions, un film d’horreur qui se dirige un peu trop dans sa sociologie qui, plombe un peu le rythme !

Plus proche de "La nuit des morts vivants" mais pas assez du "Jour des morts vivants" ! Pas le meilleur Romero mais un film bienvenue et qui a les tripes d’exprimer son point de vue !

 

4

 

Avis de Kenshu:

 

Laissant de coté sa quadrilogie, Roméro repart a zero avec cette nouvelle épidémie de zombies filmé caméra a l'épaule.
le coté secondaire du film, ici les médias, si cher a notre George, est presque placé en premiere place devant l'invasion de morts vivants, qui a de quoi laissé perplexe: GAR aurait il un désamour envers les etres qui l'ont placé au panthéon des réalisateurs du genre? c'est en tout cas le sentiment que j'ai....mis a part deux ou trois "petits" effets gores ci et la, le déroulement du film fait la part belle en dénonciations de tété réalités, internet, info TV, etc....
d'une bonne idée de départ, le coté "trop de dénonciations tue la dénonciation" est extremement génant.c'est en tout cas mon sentiment.
coté acteurs, finit les tetes d'affiches de "land" (Asia Argento, Denis Hopper, Simon Baker), on a ici droit a de petits nouveaux bien loin de leurs sujets : leur petit coté "récitation scolaire" fait qu'on y croit pas un seul instant.

pour résumé: un zombie de Roméro sans sa patte habituelle , fun par moments, mais bien loin de "land" ou du "jour"....

2.5
REAGIR

Commenter cet article

Sékateur 01/11/2010 16:30


Ce film est sans doute le plus humoristique de la franchise des zombies. J'ai beaucoup aimé ce scénario bien barré. Malheureusement, le père Romero n'est plus tellement en forme, et ce long métrage
ne dépasse pas vraiment le rang de film sympa.