Critique Désaxé

Publié le par Avenue de l'horreur

FICHEJAQUETTEFACE-DESAXE.PNG

 

En DVD et Bluray le 15 mai 2012 chez Emylia

Réalisateur : Ryan L. Driscoll

Acteurs : Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener

 

FICHE RVB DIVERS7-DESAXEFICHE RVB DIVERS3-DESAXE

 

Synopsis

Face à un monde plongé dans la crise financière, Kurt Wendell se retrouve ébranlé. Son travail a toujours été sa priorité dans la vie et l’unique chose le préservant de la folie. Licencié, plus rien ne l’arrête…

D’apparence bienveillant, il offre une journée de repos à sa femme et ses enfants et les conduit à des kilomètres de toute civilisation. Ils ne se doutent pas une seconde de ce qui les attend…

Incapable d’avouer la terrible vérité à sa famille, Kurt décide de leur couper… les vivres.

Une dernière affaire à mener, un projet final, à la fois sinistre et mortel, dont les principaux intéressés sont sa femme, ses enfants et son ancien patron sauvagement battu et détenu dans le grenier…

 

FICHE RVB DIVERS4-DESAXEFICHE RVB DIVERS5-DESAXE

 

Avis de Zabou

 

Le chômage est plus que jamais au centre des préoccupations de chacun. Dans son long métrage, Désaxé, Ryan L. Driscoll s'en inspire, et met en avant les craintes d'un homme qui voit sa vie basculer le jour où il perd son emploi. Voilà un concept bien intéressant, puisque tout le monde peut être concerné un jour!
Face à un monde plongé dans la crise financière, Kurt Wendell se retrouve ébranlé. Son travail a toujours été sa priorité dans la vie et l’unique chose le préservant de la folie. Licencié, plus rien ne l’arrête…D’apparence bienveillant, il offre une journée de repos à sa femme et ses enfants et les conduit à des kilomètres de toute civilisation. Ils ne se doutent pas une seconde de ce qui les attend…Incapable d’avouer la terrible vérité à sa famille, Kurt décide de leur couper… les vivres.
Une fois de plus, voilà un long métrage nous amène dans la campagne anglaise que l'on se plaît à découvrir tant elle est riche. Mais endroit idyllique ne rime pas toujours avec séjour de tout repos. Notre famille va le découvrir à ses dépens. Désaxé ne se perd pas en blabla inutile et va droit au but. Très vite, un poids s'installe et l'on sent que la famille marche sur des œufs, à n'importe quel instant, la situation peur déraper ! Le spectateur se prend au jeu sans grande difficulté, devenant presque un membre à part entière de la fête. Sa propre vie semble dépendre de ce qu'il voit, tant il s'implique.
Les personnages ont été travaillés avec précision. Chacun présente des caractères propres. Tout d'abord le père, un homme qui même avant son licenciement malmenait et terrifiait déjà sa famille, on sent à quel point cette dernière est sous son emprise. Ensuite vient la mère, elle est complètement à la merci de son époux dans le but de protéger ses enfants. Pas toujours en phase avec le déroulement des faits, elle semble complètement perdue et dépassée. Enfin, viennent les deux enfants, la plus âgée, est la seule à oser se rebeller contre l'influence et les ordres de son patriarche. Elle est le caractère fort du film et aussi celle qui incarne les pensées des spectateurs ! Son jeune frère est le plus énigmatique, jeune homme qui se cherche, il est totalement sous l'emprise de son père, incapable dans sa vie de se défendre, il encaisse sans réagir. Pire, ses réactions nous paraissent celles d'un enfant de 8 ans, par moment. Il faut bien cerner cet ensemble, car c'est de là que le long métrage tire son génie.
Le cinéphile subit devant le visionnage, toutes les tortures physiques et morales que le père inflige. Mais plus fort encore, il est impuissant, dépassé par l'incompréhension devant les réactions de la famille. Quand il se dit que ça serait si simple de fuir, il est confronté à une famille totalement soumise au père qui ne réagit pas comme la normale le voudrait. L'horreur est belle et bien là ! La tension réside dans les mises en situations, à la fois basiques et si cruelles. Le réalisateur réussit un tour de maître en mélangeant le survival au huis clos, il évite ainsi le piège de la violence pour la violence et créé une véritable ambiance malsaine. Il a pensé à tout, et fait sans cesse évoluer son film pour que le spectateur ne s'ennuie jamais et ne voit pas la chute arriver.
On regrettera toutefois que le scénario semble parfois un peu dépassé par les évènements et que les acteurs ne soient pas toujours au mieux face à ce qu'un tel film leur demande.

Désaxé vous mettra face aux martyrs d'une famille anglaise, où la violence psychologique se fait plus oppressante encore que les actes physiques : une plongée en enfer terrifiante !

 

4
FICHE RVB DIVERS6-DESAXEFICHE RVB DIVERS9-DESAXE
REAGIR

Commenter cet article