Critique Déchirés [Roman]

Publié le par Avenue De L'Horreur

http://www.super8-editions.fr/images/livres/couv-dechires.jpg

 

Auteur : Peter Stenson
Pages : 400
Editeur : Super 8 Editions
Collection : -
Date de sortie : 28 aout 2014
Pays : Etats-Unis
Saga : -

« J’ai peut-être raté ma vie, mais au moins, j’ai toujours ma tête et mes bras. »

Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d’un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un rottweiler, il ne s’inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu’il devrait.

Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Mais que signifie l’apocalypse, se demande Chase, quand la société a déjà tiré sur vous un trait définitif ? Et cette malédiction, qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Typewriter, n’est-elle pas l’occasion qu’il attendait – celle de prendre un nouveau départ et d’accomplir enfin quelque chose de grandiose ?

Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le « nouveau » Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d’amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Les règles du jeu ont changé : désormais, c’est tuer ou être tué, fuir sans penser au lendemain. Hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ?

Comédie noire, thriller horrifique, à la fois cruel et atrocement comique, Déchirés n’est pas seulement un grand roman de zombies porté par une écriture survoltée : c’est aussi, à mi-chemin entre The Walking Dead et Breaking Bad, Hubert Selby Jr. et Las Vegas Parano, l’histoire d’amour la plus extrême et déchirante que vous ayez jamais lue.

Avis de Zabou

Lorsque deux grandes séries TV se rencontrent que se passe-t-il ? Déchirés de Peter Stenson nous promet un roman entre The Walking Dead et Breaking Bad, une bien belle promesse en somme. L’auteur américain pourrait bien vous surprendre.

Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d’un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un rottweiler, il ne s’inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu’il devrait.

Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Mais que signifie l’apocalypse, se demande Chase, quand la société a déjà tiré sur vous un trait définitif ? Et cette malédiction, qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Typewriter, n’est-elle pas l’occasion qu’il attendait – celle de prendre un nouveau départ et d’accomplir enfin quelque chose de grandiose ?

Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le « nouveau » Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d’amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Les règles du jeu ont changé : désormais, c’est tuer ou être tué, fuir sans penser au lendemain. Hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ?

Le roman nous fait découvrir dès les premières pages Chase et son ami, tout deux défoncés. Ils vivent en marge de la société, la drogue ayant pris le dessus sur tout. C’est en cela que le titre fait référence à la déjà culte série Breaking Bad. C’est là aussi que réside le trait le plus original de l’histoire. Très vite, alors qu’ils sont en pleine lutte pour savoir lequel va devoir partager sa drogue avec l’autre, tout dérape.

La transition entre cette présentation et l’arrivée des zombies est remarquable. La vérité est tellement terrible et impensable, que les deux hommes préfèrent croire à un effet de leur consommation répétée.

Par la suite un esprit The Walking Dead s’empare des pages. Sans quitter l’univers sombre et dépendant de la drogue, les morts-vivants s’invitent et font régner le chaos. Difficile de vous en dire plus sans vous révéler le cœur de l’intrigue, mais sachez que chaque page se tourne sans même s’en rendre compte, et qu’à chaque détour nous attend une situation de plus en plus tendue.

L’écriture de l’auteur est un pur plaisir. Légère et fluide, elle laisse les mots glisser sans aucune retenue. De plus l’aspect journal avec la présence de jour et d’heure réussit parfaitement à impliquer le lecteur. Vous l’aurez compris, ce roman est un régal d’un bout à l’autre.

Déchirés est une belle réussite et en fera à coups sûrs un incontournable !

4.5

Vous aimerez sûrement découvrir


Acheter Le Monde Des Morts Acheter Undead Story

 

Commenter cet article