Critique Dark floors

Publié le par Avenue de l'horreur

Dark-Floors-1-30560

 

Réalisé par Pete Riski
Avec Skye Bennett, Noah Huntley, Ronald Pickup,
Long-métrage finlandais .
Durée : 01h24min
Année de production : 2008

 

dark floors image 6dark floors image 5


Synopsis


Inquiet pour la santé de sa fille autiste, un père décide de la retirer de l'hôpital où elle est suivie. Mais au moment de l'évasion une panne d'ascenseur les empêchent de partir. Quand les portes s'ouvrent de nouveau, l'hôpital semble desert, mais des corps mutilés sont rapidement trouvés et des créatures d'un autre monde font leurs apparitions. La fillette semble être le seul moyen de survie du groupe.

 

Dark floors image 4Dark floors image 3

 

Avis de Zabou

 

Une bonne affiche, une jaquette prometteuse et des créatures intrigantes, il ne m’en a pas fallu plus pour craquer et insérer la galette dans mon lecteur. Il ne me reste plus qu’à espérer que mon intuition soit bonne.


Inquiet pour la santé de sa fille autiste, le père voit comme seule option un enlèvement de l'hôpital par la force. Une panne d'ascenseur empêche une sortie en douceur et les emprisonne avec d'autres. Pourtant l'incident est seulement le commencement d'une descente dans le cauchemar. Alors que les portes s'ouvrent, l'hôpital semble mystérieusement abandonné. Quand des corps mutilés sont trouvés, les créatures venant d'un monde obscur commencent une attaque effrayante. Il apparaît bientôt clairement que la survie du groupe repose seulement sur la petite fille.


Nous pénétrons dans l’intrigue en découvrant tout d’abord les personnages centraux, le père et la jeune fille autiste. Ils se trouvent bientôt malgré eux en compagnie de personnes inconnues avec qui ils vont vivre un véritable cauchemar. Les protagonistes sont intéressants mais très caricaturaux de ce genre de réalisation. Comme trop souvent nous avons le droit à l’égoïste de service qui sait mieux que tout le monde et qui ne pense qu’à sauve sa propre peau sous peine de sacrifier tous les autres. Notre groupe évolue bien vite dans un environnement qui au fur et à mesure de leur progression devient de plus en plus sale, lugubre et dévasté. Le rendu visuel est magnifique et fait froid dans le dos. Une bonne dose de tension commence à se faire sentir, le danger étant omniprésent à chaque instant. Les premiers monstres ne se font pas trop attendre. Ils sont la plus belle réussite de ce long métrage, des effets spéciaux au top et des monstres dignes des plus grandes réalisations des années 80. Un atout majeur à n’en pas douter !
Dark Floors c’est un mélange de film de monstres, des drames fantastiques et de thriller psychologique, une intrigue captivante bien servie en effet visuels.
Ma seule déception vient des dernières cinq minutes qui surprennent tout en laissant dans le flou, on n’est pas sur de bien comprendre ce que le scénariste veut nous montrer et après 1H20 de patience c’est frustrant.

Loin d’être le film de l’année, Dark Floors surprend tout de même grandement par la qualité de ses personnages et ses effets spéciaux des plus réussis ! Dommage que le dénouement reste vague et flou. Une belle soirée en perspective quand même pour quiconque tentera l’aventure.

3
Dark floors image 2Dark floors image
REAGIR

Commenter cet article