Critique Dagmar, L'Âme Des Vikings

Publié le par Avenue De L'Horreur

ETUI DVD DAGMAR 3D

 

Réalisé par : Roar Uthaug
Scénario de : Thomas Moldestad
Acteurs : Isabel Christine Andreasen, Ingrid Bolsø Berdal, Milla Olin, Hallvard Holmen, Kristian Espedal
Année de production : 2011
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 15 Mai 2013 (M6 Video)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Norvège
Saga : -
Anecdote(s) : -

Synopsis

Après l'épidémie de peste noire qui a ravagé le pays, une famille pauvre part à la recherche de terres moins hostiles. Sur son chemin, elle se fait sauvagement attaquer par une bande de hors-la-loi sans merci. Signe, une jeune fille de dix-neuf ans, est épargnée par les tueurs et gardée en otage dans leur camp. Elle apprend à ses dépens que la mort n'est peut-être pas le pire des maux et que son salut ne peut venir que de la fuite. La chasse est ouverte...

 

Dagmar-image.jpgDagmar-image-2.jpg

 

 

Avis de Kenshu

Roar Uthaug... si ce nom ne vous dit peut être pas grand-chose, sachez qu'il s'agit du réalisateur du très bon survival Cold Prey qui nous proposait un voyage glacial dans les magnifiques montagnes enneigées de Norvège, pays de naissance du cinéaste.

Ici, point de tueur en série. Se déroulant peu après l'épidémie de peste noire, le métrage raconte l'histoire d'une jeune fille prénommée Signe, prise en otage par une bande de hors la loi. Après une évasion réussie, la voilà à nouveau pourchassée par ses agresseurs,mais cette fois-ci, la proie est bien décidée à ne pas se laisser faire...

Tourné entièrement en extérieur sur toute la durée du tournage, soit vingt-huit jours, le film surprend par sa beauté, montagnes, plaines et vallées. Visuellement, cela donne une belle gifle et permet de mettre immédiatement dans l'ambiance sauvage du long métrage.
Scénaristiquement, on aurait préféré une présentation plus fouillée des différents personnages, qu'ils soient bons ou mauvais, mais l'essentiel pour le genre est là : les protagonistes sont admirablement travaillés et cachent pour certains un passé douloureux, y compris pour celui interprété par Ingrid Bolsø Berdal, la "bad girl" de l'histoire.

Si le récit se découpe en deux parties bien distinctes (la première avec la prise d'otage, la seconde avec l'évasion et la contre offensive), on aurait toutefois aimé quelques minutes supplémentaires de transition entre les deux, afin d'approfondir le changement de comportement de la jeune Signe. Malgré ça, les scènes d'action et de courses poursuites sont haletantes, bien filmées, et très souvent d'un réalisme stupéfiant.

Le réalisateur norvégien prouve une fois de plus qu'il possède un talent certain, Dagmar, L'Âme Des Vikings permet une évasion totale de notre train-train habituel, grâce à des décors somptueux, des scènes coup de poing et un scénario simple mais habile.



3.5
REAGIR

Commenter cet article