Critique Crawlspace

Publié le par Avenue de l'horreur

CRAWLSPACE RECTO 768x1024

© 2011 Crawlspace Pty Limited.
© 2013 Pathé Distribution. Tous Droits réservés.

 

Réalisé par : Justin Dix
Scénario de : Justin Dix, Eddie Baroo, Adam Patrick Foster
Acteurs : Peta Sergeant, Nicholas Bell, David Whiteley, Fletcher Humphrys, Amber Clayton, Eddie Baroo
Année de production : 2012
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 3 avril 2013 (Pathé)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Australie
Saga : -

 

Commander sur Amazon ou dans notre boutique

cooltext889343510

 

Synopsis

 

Pine Gap, base secrète de la CIA dédiée aux manipulations génétiques, ne donne plus aucun signe de vie depuis quelques heures. L'unité de soldats d'élite envoyée sur place découvre alors avec stupeur un lieu qui paraît abandonné depuis des années et dont les occupants ont tous disparu. Dans cette base sous haute sécurité, certaines expériences ont mal tourné...

 

Crawlspace-image.jpgCrawlspace-image-2.jpg

 

Avis de Zabou

 

Quand l’univers de Star Wars rencontre celui de Wolf Creek, on découvre Crawlspace ! Les producteurs de Wolf Creek se sont lancés dans le projet avec à la réalisation Justin Dix qui a travaillé sur les effets spéciaux de Star Wars II et III. Du beau monde pour un contexte bien alléchant !

Pine Gap, base secrète de la CIA dédiée aux manipulations génétiques, ne donne plus aucun signe de vie depuis quelques heures. L'unité de soldats d'élite envoyée sur place découvre alors avec stupeur un lieu qui paraît abandonné depuis des années et dont les occupants ont tous disparu. Dans cette base sous haute sécurité, certaines expériences ont mal tourné...

Avant même de rentrer dans le vif du sujet, Crawlspace nous met face à son casting de qualité. On retrouve Amber Clayton (Three Rivers) dans un rôle aussi capital qu’étrange, qui sera la clé du long métrage. Elle est accompagnée entre autre par Ditch Davey (Spartacus : Le Sang des Gladiateurs) qui sera un peu comme nous, pris dans l’action sans vraiment en comprendre le sens jusqu’au dénouement.

L’arrivée des soldats d’élite dans la base fait irrémédiablement penser à la saga Alien et nous le verrons ensuite, les clins d’œil ne s’arrêtent pas là. Crawlspace ne laisse aucun répit. L’intrigue est à peine en place que déjà un premier moment de tension s’invite avec une lutte assez serrée avec un monstre dont on ignore l’origine. Le cinéphile est alors soulagé d’un poids, les effets spéciaux sont de très bonne qualité et nous garantissent un visionnage confortable ! L’action se situe principalement dans des longs couloirs étroits, qui n’ont pas fini de faire mal aux claustrophobes. Encore une fois, on se projette dans des longs métrages comme Alien 3.

L’atmosphère est une réussite totale. La photographie vous marquera un bon moment, les choix des couleurs est remarquable et lui octroie une touche unique. On est loin de la froideur habituelle que dégagent les environnements de ce genre de film. L’ambiance sonore se fond magnifiquement en elle, perdant le spectateur entre voyage et terreur. Car oui, de terreur il en est bien question, et ce, malgré les décors chaleureux.

L’intrigue a été pensée de manière à faire perdre pied aux cinéphiles. Le spectateur se balade de théorie en théorie sans jamais s’en approcher et ce jusqu’au final déroutant et surprenant, mais qui clôture de belle manière Crawlspace. Entre les révélations qui nous sont faites et les apparitions terrifiantes, une sensation oppressante s’installe pour ne plus jamais nous quitter. Le film de Justin Dix oscille d’un genre à l’autre et réussit la prouesse d’en tirer le meilleur parti !

Crawlspace est la rencontre au sommet de l’horreur et de la science-fiction. Faites le voyage sans hésiter vous n’en reviendrez pas indemnes !

4
Crawlspace-image-3.jpgCrawlspace-image-4.jpg

Commenter cet article