Critique Byzantium

Publié le par Avenue De L'Horreur

byzantium-copie-1.jpg

 

Réalisé par : Neil Jordan
Scénario de : Moira Buffini
Acteurs : Saoirse Ronan, Gemma Arterton, Jonny Lee Miller, Caleb Landry Jones, Sam Riley
Année de production : 2012
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 2 janvier 2014 (Metropolitan Filmexport)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Royaume-Uni
Saga : -
Anecdote(s) : -

Synopsis:

Dans une petite ville côtière, deux jeunes femmes aussi séduisantes que mystérieuses débarquent de nulle part. Clara fait la connaissance de Noel, un solitaire, qui les recueille dans sa pension de famille déserte, le Byzantium. Eleanor, étudiante, rencontre Frank, en qui elle voit une âme sœur. Bientôt, elle lui révèle leur sombre secret… Eleanor et Clara sont nées voilà plus de deux siècles et survivent en se nourrissant de sang humain.

 

Byzantium-image-2.jpg

 

Avis de Kenshu

 

Malgré ces dizaines de réalisations, Neil Jordan est pour beaucoup l'auteur d'un seul film : Entretien Avec Un Vampire. Et pour cause, le bonhomme à réussi l'exploit d'adapter avec panache le roman de Anne Rice et surtout de mettre sur le même plateau deux des acteurs les plus bancables d'Hollywood : Brad Pitt et Tom Cruise.

Presque vingt ans après, le cinéaste lance Byzantium, long métrage qui nous propose de suivre l'histoire de deux femmes vampires: l'une au tempérament bien trempé (ou saignant, au choix... ), l'autre plus renfermée vivant très mal son état de non-morte... Mais je vous arrête de suite, si le scénario fait indéniablement penser au film nommé plus haut, les comparaisons s'arrêtent ici.

Réunissant les ingrédients inhérents au genre, à savoir érotisme (un peu), mystère (énormément) où encore le glauque (à la folie), le film se débarrasse par contre de tous les autres éléments qui ont fait du vampire ce qu'il est aujourd'hui : ici, point de soleil interdit, de pieux dans le cœur, de gousses d'ail vomissantes ou même de canines allongées...Le parti pris est donc le réalisme (bah oui, les vampires tels qu'ils sont racontés ici existent, je vous le dit !).

Du côté du cast, rien à dire, nos deux donzelles (Gemma Arterton et Saoirse Ronan) sont superbes dans leurs rôles respectifs et on se prend sans difficultées à comprendre leurs souffrances vécues de manières bien différentes pour chacune.

Leurs vies, leurs souffrances justement, sont mises en place grâce à un système de flashback servant la trame principale et montrant ainsi leur naissance vampirique, mais aussi les dangers qui au fur et à mesure des années ne font que s'accroître. Le hic de ces retours en arrière aussi passionnants soient-ils (les meilleurs moments du métrage d'ailleurs) est que le système donne un résultat décousu et coupe par moments des scènes passionnantes pour n'y revenir que vingt minutes plus tard... dommage, quand on sait que ce système était le point fort d'Entretien Avec Un Vampire.

Mais ne boudons pas notre plaisir : Byzantium revisite le mythe avec brio et passionne de bout en bout (malgré encore une fois une fin convenue). L'excellente mise en scène additionnée au talent indiscutable de nos deux suceuses de sang donne un film plus que réussi et surtout un vrai conte vampirique, et ça, ça fait du bien par où ça passe !
 4

Byzantium image

Commenter cet article