Critique Blood Island (Bedevilled)

Publié le par Avenue de l'horreur

Blood island

 

Le Grand Prix au Festival du Film Fantastique de Gerardmer 2011 en DVD et BluRay le 3 mai 2011 chez Distrib films.

 

Réalisateur: Jan Cheol-soo

Acteurs: Young-hee Seo, Sung-won Ji Seo, Min-ho Hwang

Film Coréen Durée 118 mins

 

Blood island image 6Blood island image 5

 

Synopsis


Hae-won est une jolie trentenaire célibataire. Contrainte à partir en congés, elle se rend à Moodo, une petite île sur laquelle elle passait ses vacances étant plus jeune. Elle y retrouve Bok-nam, son amie d’enfance, soumise à la volonté tyrannique de ses habitants et à des humiliations quotidiennes. Bok-nam supplie Hae-won de l’aider à s’échapper, mais celle-ci refuse de s’impliquer dans une situation qui s’apprête à basculer dans l’horreur…

 

Blood island image 4Blood island image 3

 

Avis de Zabou

 

Il nous vient de Corée du Sud et a remporté le Grand Prix du Festival de Gerardmer en 2011, nous saluons l'arrivée dans nos contrées de Blood island (Bedevilled). Le synopsis nous promet de l'horreur, tiendra-t-il toutes ses promesses?


Hae-won est une jolie trentenaire célibataire. Contrainte à partir en congés, elle se rend à Moodo, une petite île sur laquelle elle passait ses vacances étant plus jeune. Elle y retrouve Bok-nam, son amie d’enfance, soumise à la volonté tyrannique de ses habitants et à des humiliations quotidiennes. Bok-nam supplie Hae-won de l’aider à s’échapper, mais celle-ci refuse de s’impliquer dans une situation qui s’apprête à basculer dans l’horreur…


Blood island (Bedevilled) se lance sur un rythme doux qui met doucement en place nos protagonistes. L'atmosphère devient rapidement lourde et dure. La photographie tranche en nous portant dans un univers visuel presque poétique, les décors sont majestueux et les choix des couleurs renforce cette impression. Un endroit idyllique où règnent la cruauté et la monstruosité humaine. La maltraitance et la persécution vont grandissantes tout au long de la première partie du long métrage, on est mal à l'aise et totalement impliqué dans l'œuvre. Arrivée à son paroxysme la violence physique comme psychologique que subit la jeune Bok-nam va prendre brusquement un chemin de non retour. Une explosion de rage et de folie va s'en suivre. A compter de l'heure de film les meurtres sanglants, gores et sans pitié vont s'enchainer provoquant une étrange sensation de se joindre au tueur et de l'encourager. Un carnage sans réel précédent est en route et personnes n'en ressortira indemne. Plus que les coulées d'hémoglobine ce sont les dégâts psychologique qui touchent et font la force majeure du long métrage. Et ce n'est pas la fin qui me contredira, fine et percutante, elle ne fait qu'agrandir ce sentiment de malaise qui ne nous a plus quitté depuis le début du film. Le comportement d'un groupe a changé à jamais une personne que rien ne destinait à tant de cruauté. On tremble, on angoisse, on comprend et on souffre!! Le tout étant porté par des acteurs impressionnants et une réalisation exceptionnelle!

Blood island (Bedevilled)
mérite amplement son Grand prix de Gerardmer. Rempli d'une horreur sanglante mais à la fois poétique il marquera les esprits et vous touchera sans aucun doute! Poignant et monstrueux! Ne passez pas votre chemin! Gros coup de Cœur de ce début d'année!

4.5
blood island image 2Blood island image
REAGIR

Commenter cet article