Critique Angemort

Publié le par Avenue De L'Horreur

Angemort.JPG

 

Auteur(s) : Sire Cédric
Pages : 320
Editeur : Le Pré Aux Clercs
Collection : -
Date de sortie : 14 mars 2013
Pays : France
Saga : -

 

Un mystérieux collectionneur amateur de cadavres. Une jeune fille dotée d'un don de voyance très particulier. Une âme d'ange cherchant à semer de dangereux poursuivants. Des criminels n'hésitant pas à tout ravager sur leur passage pour récupérer leur proie.

 

Avis de Zabou

 

Nous avons découvert l’univers de Sire Cédric avec deux de ses thrillers remarquables De Fièvre Et De Sang et Le Premier Sang. Mais avant cela, l’auteur a fait ses grands débuts dans le roman avec Angemort. S’il est bien différent de ses écrits récents, il n’en reste pas moins imbibé de sa fibre unique. L’écrivain nous prévient lui-même en nous précisant en début de roman, ce que nous réservera cette lecture : fantastique, sexe, et sang !

Un mystérieux collectionneur amateur de cadavres. Une jeune fille dotée d'un don de voyance très particulier. Une âme d'ange cherchant à semer de dangereux poursuivants. Des criminels n'hésitant pas à tout ravager sur leur passage pour récupérer leur proie.

Angemort a beau être une œuvre de jeunesse, elle n’en est pas moins d’une qualité remarquable. Dès les premières, pages se met en place une histoire des plus glauques que le lecteur prend un malin plaisir à découvrir. Les chapitres s’enchaînent très vite, les différents acteurs de l’histoire se mettent en place à un rythme palpitant. Les interrogations commencent rapidement à naître dans l’esprit du lecteur.

Sire Cédric a réussi à créer des personnages hauts en couleur, et fort intéressants. L’ensemble tourne autour de quelques cinq protagonistes centraux, et chacun a une personnalité et une histoire bien construites. L’auteur nous épargne les nombreux clichés qu’on aurait pu craindre de lire, nourrissant le passé de chacun d’une pointe de sadisme et de noirceur. Il est alors très facile de se prendre d’affection pour eux, et de frémir devant les mauvais.

Les différents thèmes abordés dans le roman, le sont avec une certaine violence et beaucoup de terreur. Chaque personnage, à un moment ou un autre, est confronté au sexe, à la peur ou à l’horreur sanglante. Le fantastique, qui tire vers la fantasy, est le fil rouge qui lie l’ensemble, invitant ange, nécromancienne, et âmes maudites dans son intrigue.

Mais plus que tout, c’est l’univers propre à Angemort qui vous bluffera ! Sire Cédric nous livre un monde, qui au premier abord, pourrait être le nôtre, mais qui finalement s’avère être bien plus complexe. Là aussi, on sent tout le soin qui a été accordé à chaque lieu et à chaque situation. Le rythme, imposé à la fois par des courts chapitres, mais aussi par une action trépidante, rend la lecture quasiment impossible à interrompre. Le lecteur est tiraillé par l’envie de connaître la chute, et ne peut s’empêcher de progresser. Un côté déjanté surplombe le roman, et lui donne un sacré charme !

Encore une fois, Sire Cédric fait mouche avec son roman Angemort !



5
REAGIR

Commenter cet article