Critique 2ème Sous-Sol

Publié le par Avenue de l'horreur

2EME-SOUS-SOL.jpg

 

Réalisé par : Franck Khalfoun

Scénario de : Alexandre Aja, Grégory Levasseur

Acteurs : Wes Bentley, Rachel Nichols, Simon Reynolds, Philip Akin

Année de production : 2007

Date de sortie en DVD/Bluray en France : 5 mars 2008 (SND)

Date de sortie au cinéma en France : -

Pays : Etats-Unis

Saga : -

Synopsis


Le soir de Noël. Angela reste tard au bureau pour finaliser un contrat. Elle descend au parking pour prendre sa voiture qui ne démarre plus. Le gardien du parking lui vient en aide et lui propose de venir prendre un petit verre. Après lui avoir ri au nez, elle perd connaissance pour se réveiller ligotée dans la loge du gardien, bien décidé à la garder pour le réveillon.

 

Avis de Cellophane

 

Voilà un film réussi !

 

Certes, il se donne les moyens avec un budget de 8 millions, un directeur de la photographie qui réfléchit aux lumières et des comédiens qui ont du talent.

 

C'est donc avec tous ces bons éléments que les réalisateurs ont écrit un scénario simple et efficace : coinçons une femme dans un sous-sol de parking avec un psychopathe.

 

Hormis une scène (presque risible au vu de la tension qui s'établit au fil des scènes) qui fait basculer le film dans la catégorie horreur au lieu de thriller où elle se serait retrouvée autrement, tout est écrit pour être stressant, intelligent et exhaustif.

 

Stressant car les scénaristes reprennent toutes les peurs qu'on peut cumuler dans ce genre d'endroit : peur du noir, peur de quelqu'un qui se cache, peur d'être enfermé, de ne pas être secouru... Ils savent jouer sur ces peurs et, par les cadrages et la bande-son discrète mais efficace, le réalisateur nous les transmet aisément pour qu'une seule chose nous vienne à l'esprit, engoncés dans notre canapé : "j'aimerais pas être à sa place !" .

 

Intelligent parce que tout est parfaitement réfléchi, de cette femme "banale" - qui passe très logiquement par la peur, l'abandon, la révolte... - au gardien psychopathe - qui ne peut pas comprendre qu'il fait peur quand il n'est là que pour aider -, les personnages aussi crédibles que les scènes. Celles-ci sont terriblement logiques : quelqu'un qui passe près d'un mur tâché du sang d'un meurtre, caché derrière des planches... a toutes les chances de ne pas le voir ! Et ce n'est donc pas sur la chance que peut compter la femme prise au piège.

 

Enfin, exhaustif car les scénaristes ne se sont pas bornés à faire une course-poursuite dans un parking sous-terrain. Tout y passe (clin d'oeil ou copie, que sais-je) des scènes d'ascenseur aux coffres de voiture, du repas hitchockien à l'impression que dans ce grand espace, personne ne vous entend crier... Ils ont traité l'idée de base sous tous ses aspects possibles.

 

Ces trois caractéristiques en font un film angoissant à souhait - parfaitement interprété par Rachel Nichols qui, bien que légèrement vêtue pour attirer le chaland, est pleinement crédible dans son angoisse et Wes Bentley qui est vraiment inquiétant derrière sa folie calme (et qui n'est pas sans rappeler le Jim Carrey de Disjoncté).

 

Si on ne le visionne pas en pensant qu'on va voir du gore mais bien qu'on va assister à un drame psychologique (tiré d'une histoire véridique), on passe un excellent moment, entrant très rapidement dans cette histoire tellement classique qu'elle en paraît d'autant plus réaliste - et ce qui fait peur n'est-il pas d'imaginer le pire et de le voir effectivement survenir ?


4

 

Avis de Dandy Kaine

 

Un vrai coup de coeur pour classic du Genre.

Au-delà du thriller horrifique censé juste joué sur le thème de nous effrayer, l'auteur parvient grâce a une réalisation parfaite et de bons comédiens nous raconter une véritable histoire, et c'est cela que j'ai adoré. Oui au bout d'un quart d'heures j'ai été déçu, on sait qui est qui et etc... aprés déception faite, j'ai assisté a un spectacle vraiment dure.
La captivité de la femme et le côté pitoyable et touchant du gardien. Le gardien représentant la personne qu'on croise tous les jours mais que personne ne voit et au final il ne veut pas de mal, voir ce qu'il fait au type costard cravates parce qu'il a harcelé l'héroïne, ça a un peu cassé le rythme, presque tout le film c'est sur le stress que ça joue et la d'un coup il nous lache du pur gore. Cela dit au passage, séquence saignante réussit.

Sinon c'est captivant, le réalisateur a su trouvé le rythme et on n'en décroche pas une seconde. C'est bien rare de voir un film d'horreur qui a vraiment quelque chose d'intéressant a raconté. Petit bémol, le mec ne fait pas assez malade d'esprit mais sinon on y touche la perfection. Oui niveau peur ce n'est pas Carpenter mais même le côté Bullitt est réussi. Les acteurs principaux s'y donnent a fond et les dialogues sont souvent justes.
Voire tous ce que le gardien dit, il ne comprend pas pourquoi celle qui l'aime l'envoie boulé a chaque fois ou pour le chien.

Alex Aja est comme Eli Roth, aprés avoir créé des chefs d'oeuvres, ils permettent à d'autres d'en faire et au spectateurs d'en profiter.

4

 

Commenter cet article