Critique The Green Inferno

Publié le par Avenue De L'Horreur

Réalisé par Eli Roth
Scénario de Eli Roth et Guillermo Amoedo
Acteurs : Lorenza Izzo, Ariel Levy, Daryl Sabra, Kirby Bliss Blanton, Sky Ferreira, Richard Burgi...
Année de production : 2013
Date de sortie cinéma en France : -
Date de sortie DVD et Bluray en France : le 6 janvier 2016
Pays : Etats-Unis
Saga : -

Synopsis

Un groupe d'activistes new-yorkais se rend en Amazonie et tombe entre les mains d'une tribu particulièrement hostile...

Avis de Billy Loomis

Cannibal Holocaust, La Secte Des Cannibales ou encore Cannibal Ferox sont les films cités entre autres par le réalisateur Eli Roth, un sous genre qu'il découvre plus jeune et qu'il aime beaucoup, ces films italiens alliant aventures, images chocs et provoquantes où une équipe de cinéma partait s'enfoncer dans les jungles avec caméras, acteurs et peuples locaux pour tourner le film qui repoussera les limites !

Après Cabin Fever, Hostel 1 et 2 et plus récemment Knock Knock, Eli Roth réalise un vieux rêve, celui de rendre hommage à ce genre disparu depuis les années 80 et en voilà un bien de bel hommage. J'aime beaucoup Eli Roth, je lui trouve un petit quelque chose dans sa filmographie, cette démarche d'aller lentement, tranquillement avant de plonger le spectateur dans l'horreur...
Avec The Green Inferno j'étais en droit de m'attendre à un enchaînement de scènes gore et provoc pompés chez Ruggero Deodato et Umberto Lenzi pour au final se retrouver devant un remake sans saveur !
Et bien non, nous sommes bien devant un film d'Eli Roth avec ses propos, ses idées et sa démarche, celle de nous présenter ses protagonistes dans une belle ambiance de campus new-yorkais, groupe d'activistes voulant mener une opération coup de poing au Pérou contre la déforestation et le massacre de tribus, avec pour seul arme le smartphone et ses réseaux sociaux. La suite de l'aventure s'annoncera éprouvante et sans pitié !

Vous l'aurez compris, The Green Inferno (comme pour Hostel et Knock Knock) passe du paradis à l'enfer et je ne vais pas trop spoiler... Pas de remake mais de beaux clins d'oeil à ce petit pan de cinéma déviant, séquences gore mais pas trop Eli Roth parvient à créer une ambiance tendue, quelques moments dérangeants et un sentiment évident de compassion face aux victimes, fruit de la réussite de sa première partie ! Côté casting une belle brochette d'acteurs pour une galerie de personnages allant du sympathique au pauvre con, la tête d'affiche Lorenza Izzo dont je commence à tomber amoureux (aussi Madame Roth et à l'affiche du très bon Knock Knock) est ici la parfaite héroïne.
Loin des récentes sorties horrifiques, le film d'Eli Roth propose un film d'horreur plus traditionnel et réalisé à la sueur du front, pour lui hors de question de tourner en studio et nous offre un périple en Amazonie. La réussite du film tient aussi bien de son environnement naturel que dans son propos, sans oublier son réalisateur qui ne recule pas pour donner son point de vue !

Voilà, c'est bien shooté et jouissif, à la fois drôle, provoc et gore (signé Nicotero) Eli Roth réussit son pari pour notre plus grand plaisir et parviendra même, à faire aimer son film aux plus réticent du genre.

Critique The Green Inferno

Commenter cet article