Critique Extinction, Jurassic Predators

Publié le par Avenue De L'Horreur

Réalisé par : Adam Spinks
Scénario de : Adam Spinks, Ben Loyd-Holmes
Acteurs : Neil Newbon, Sarah MacDonnell, Ben Loyd-Holmes, Ernesto Cantu, Angela Peters
Année de production : 2014
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 4 juin 2015 (Factoris Films)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -

Synopsis

Au fond de la jungle amazonienne une équipe de recherche se lancent dans une expédition pour protéger les espèces en voie de disparition. Après une série d'événements étranges leurs guides superstitieux les abandonnent, ils se rendent compte qu'ils sont dans le terrain de chasse d'un prédateur inconnu.

Avis de Zabou

Alors que la plus grande saga de monstres préhistoriques vient de faire son retour dans nos salles obscures avec la sortie toute récente de Jurassic World, il n’est pas étonnant de voir d’autres dinosaures s’inviter à la fête. Ainsi, Extinction Jurassic Predators se propose de nous montrer la férocité des créatures au travers d’un film found footage !

Au fond de la jungle amazonienne une équipe de recherche se lancent dans une expédition pour protéger les espèces en voie de disparition. Après une série d'événements étranges leurs guides superstitieux les abandonnent, ils se rendent compte qu'ils sont dans le terrain de chasse d'un prédateur inconnu.

Le found footage ne semble pas en avoir terminé avec le genre horrifique. Après s’être arrêté sur les fantômes, vampires, possession et autres thèmes, voici cette fois que le sous-genre nous entraîne dans l’Amazonie et ses monstres cachés. Et quoi de mieux qu’un bon vieux dinosaure pour vous foutre la trouille ?

Je vous avoue que c’est bien la créature qui m’a inquiété au début du visionnage, car le found footage se prête parfaitement à l’intrigue, il lui donne une belle dose de crédibilité. S’il faut attendre un petit moment avant de faire sa rencontre, le dinosaure sait parfaitement inquiété de par son attitude et sa présence toujours suggéré. Les dernières productions Syfy et Asylum ne me laissaient pas grand espoir et pourtant : j’ai enfin pu voir un dinosaure dont les effets numériques ne le rendaient pas superposé et compléter ridicule. Alors certes, l’animation n’est pas du niveau d’un Jurassic Park, mais elle permet de passer un moment agréable devant cette production.

Si l’intrigue est assez banale, elle n’en reste pas moins sympathique à suivre. Avec l’arrivée de l’été, ce genre de titre est tout simplement idéal.

Extinction Jurassic Predators est belle petite surprise qui vous fera passer un moment rafraîchissant à condition de ne pas s’attendre à un blockbuster !

Critique Extinction, Jurassic PredatorsCritique Extinction, Jurassic Predators
Critique Extinction, Jurassic PredatorsCritique Extinction, Jurassic Predators

Commenter cet article