Critique L'Espion Qui Venait Du Surgelé

Publié le par Avenue De L'Horreur

Réalisé par Mario Bava
Scénario de Franco Castellano, Giuseppe Moccia et James H. Nicholson
Acteurs : Vincent Price, Franco Franchi, Ciccio Ingrassia, Laura Antonelli...
Année de production : 1966
Date de sortie en DVD/Bluray en France : le 7 avril 2015 (Artus)
Date de sortie au cinéma en France :
Pays : Italie / Etats-Unis
Saga : -

Synopsis

Ambitionnant de dominer une partie du monde, le Dr Goldfoot s’allie à la Chine et cherche à causer la guerre entre les USA et l’URSS. Son plan est d’éliminer dix généraux de l’OTAN, et de prendre la place du dernier. Pour cela, il élabore ses fameuses filles explosives, des filles toutes aussi sexy les unes que les autres qui explosent dès qu’on les embrasse. Mais l’agent Dexter, souhaitant réintégrer sa place dans les services secrets, décide de contrecarrer les plans de Goldfoot. Aidé par deux portiers débiles se faisant passer pour des espions, il va devoir affronter la génie du mal...

Avis de Billy Loomis

Suite de Dr. Goldfoot and the Bikini Machine de Norman Taurog, une parodie des films d’espionnages suite au succès de James Bond.
Tourné en Italie et signé Mario Bava avec au générique Vincent Price ! A priori on est en droit d’attendre un bon film…

Hélas, force est d’admettre que le Maestro signe un échec, une incursion dans la comédie qui fait bien tache ! L’espion Qui Venait Du Surgelé ou la parodie burlesque emmenée par le duo comique Franco Franchi et Ciccio Ingrassia, duo en parti bien responsable du naufrage…
Plutôt vu dans le cinéma populaire italien dans les années 60 et 70, le tandem Franco et Ciccio inonde le film d’humour lourdingue, un enchaînement de sketchs burlesques qui peine à esquisser un sourire aujourd’hui ! Et personne pour relevé le niveau, le grand Vincent Price semble se perdre, mis au second plan au profit du duo burlesque pour le montage italien (le montage américain qui a tendance a se focaliser sur le personnage de Vincent Price ne sauvera pas les meubles non plus !).

Quant à Mario Bava, on ne ressent aucune âme, visiblement pas à l’aise dans l’exercice en comparaison de son travail sur les genres fantastique, péplum, horreur et science-fiction ! Dans un genre assez proche de ce film, Mario Bava signera le film culte Danger Diabolik ! deux ans plus tard…

Belle déception donc, surtout après la lecture d’un pitch alléchant ! L’idée des femmes explosives j’ai adoré, pour le reste c’est l’échec.
A noter que l'édition dvd propose les deux versions du film : montage italien et montage américain.

Edition dvd disponible chez Artus Films : http://www.artusfilms.com/lespion-qui-venait-du-surgele

Critique L'Espion Qui Venait Du Surgelé

Commenter cet article