Critique Wolf Creek 2

Publié le par Avenue De L'Horreur

Réalisé par : Greg McLean
Scénario de : Aaron Sterns, Greg McLean
Acteurs : John Jarratt, Ryan Corr.
Année de production : 2013
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 7 avril 2015 (Factoris Films)
Date de sortie au cinéma en France : /
Pays : Australie
Saga : Wolf Creek

Synopsis

Un jeune couple de touristes allemands, Katarina Schmidt et Rutger Enqvist, font la traversée de l’Australie en auto-stop. Ils visitent le site du cratère de Wolfe Creek. N’ayant pas réussi à trouver de voiture pour les emmener ils décident de dormir sur place dans leur tente. Ils sont réveillés par Mick Taylor, un bushman psychopathe, qui leur propose de les déposer au camping le plus proche, leur déclarant qu’ils se trouvent dans un parc national où il est interdit de camper. Les deux jeunes campeurs refusent poliment la proposition de Mick...

Avis de Kenshu

Près de neuf ans après la sortie du premier opus en France, la suite du désormais célèbre tueur en série australien débarque enfin chez nous dans un direct DVD...exit donc la case cinéma...
Pour rappel, Wolf Creek premier du nom racontait comment de jeunes gens partis en expédition sur le site d'un crash de météore vieux de millions d'années faisaient face au sadique Mick Taylor, un autochtone désireux de s'adonner à son passe temps favori: la chasse à l'homme suivie de longues tortures.

Ainsi, les spectateurs découvraient un nouveau psychopathe du cinéma: froid, ingénieux, vicieux...Le personnage joué par le parfait John Jarratt possédait tous les atouts pour figurer au rang des tueurs les plus mythiques, au côté des Mickael Myers, Leatherface ou autre Hannibal Lecteur.
Cette suite, donc, nous propose plus où moins le même pitsch de départ que son ainé: des randonneurs, Mick Taylor, c'est parti pour une superbe orgie de sang et de terreur!

Vous l'aurez compris, Wolf Creek 2 ne brille pas par son originalité scénaristique, le réalisateur Greg McLean préférant miser sur les deux atouts primordiaux de sa franchise: le tueur, évidement, qui se paye même le luxe d'être l'acteur principal du métrage (scène d'ouverture, scène finale, le croque mitaine est partout!). Mais également la nature sauvage australienne, aussi dangereuse que Mick. Au milieu de tout ça, les joyeuses proies prêtent à tout pour survivre profitent d'un budget légerement supérieur au film précédent pour enchainer des scènes d'action toujours efficaces mais jamais exagérées. En fait, ces ajouts par rapport au premier opus ne nuisent en rien à la qualité générale, étant très bien gérées et ne faisant jamais dans la surenchère.

Pas grand chose à rajouter donc, si ce n'est que Wolf Creek 2 est aussi bon que son aîné, voir même plus. Vicieux et pervers, le film marche sur les traces des plus grand survival du grand écran et profite par la même occasion de la faible qualité (et quantité) du genre actuellement pour prendre la première marche du podium.

Critique Wolf Creek 2Critique Wolf Creek 2

Commenter cet article