Critique Damnations

Publié le par Avenue De L'Horreur

Auteurs : Gabrielle Raphaëlle Wolf, Françoise Grenier, Isabelle Haury, Claudie Becques, Morrigan K.  Stern, Delex, Rachel Berthelot, Véronique Charrière, Elenna S.B., Mélanie Baranger.
Pages : 167
Editeur : auto-édition
Collection : /
Date de sortie : avril 2014
Pays : France
Saga : /

« Dix auteurs.
Dix destins différents regroupés autour d’un même thème. Le paranormal…
Autant d’histoires inquiétantes et terrifiantes que vous pourrez découvrir dans "Damnations".
Le monde tel que vous le connaissez regorge de mystères…
Vous ne le verrez plus jamais de la même manière… »

Avis de JennDidi

Damnations est un recueil de nouvelles traitant du paranormal. Venez monstres, sorcières et esprits malfaisants nous faire sursauter tout au long de la lecture ! Tout comme Pandore et Abominations, Damnations est réellement un livre que j’ai apprécié. Toutes les histoires m’ont plu qu’elles soient terrifiantes ou bien émouvantes.

La couverture de Damnations est superbe (pas autant toutefois que celle d’Abominations) et j’ai particulièrement aimé les illustrations créées par Morrigan K. Stern avant chaque histoire. On ne peut s’empêcher d’essayer de deviner à quoi un dessin fait référence et, une fois la nouvelle lue, le mystère s’éclaircit. Ces illustrations sont vraiment superbes et elles rajoutent une part de mystère au recueil.

La première nouvelle est celle de Gabrielle Raphaëlle Wolf et elle s’intitule Vengeance Satanique. L’illustration et le titre donnent réellement envie et le lecteur ne sera pas déçu. L’auteure nous raconte l’histoire d’une jeune femme qui n’arrive pas à se faire des amis dans son lycée. Après un événement assez inattendu, elle sera intégrée dans un groupe de jeunes plutôt bizarres. Ce n’est pas important pour la demoiselle qui ne veut rien de plus que d’être appréciée. Pourtant elle va se rendre compte qu’elle aurait mieux fait de rester seule car un esprit s’est attaché à eux et il réclame vengeance… C’est la nouvelle la plus longue donc l’intrigue est très bien développée et l’histoire superbement écrite.

Permis d’afficher est une nouvelle de Françoise Grenier. J’ai réellement apprécié cette histoire où un jeune homme se rend au cinéma le soir d’Halloween. Les affiches des films d’horreur sont terrifiantes mais elles le sont encore plus que ce que l’on croit. Permis d’afficher est une histoire surprenante très bien imaginée et on arrive à se mettre à la place du "héro" qui va connaître une fin assez impressionnante. J’ai adoré !

Isabelle Haury signe avec Menace Nocturne une nouvelle aussi terrifiante qu’intrigante. Deux couples se rendent en forêt pour faire du camping sauvage. La nuit tombée, ils seront surpris par des êtres qu’ils ne verront jamais vraiment…  Le suspense est au rendez-vous, on lit de plus en plus vite et on ne peut réellement pas imaginer la fin. De quoi nous enlever toute envie de camping en forêt…

Nuit Chaude est la nouvelle de Claudie Becques et elle fait partie des histoires émouvantes de ce recueil. La nuit promet d’être longue pour cette femme que l’orage semble terrifier. Elle aura cependant de quoi avoir réellement peur car des choses semblent bouger toutes seules chez elle. Est-ce un esprit malfaisant ? Vous ne le saurez qu’en lisant cette nouvelle superbement écrite.

Temps Zéro écrite et illustrée par Morrigan K. Stern est une nouvelle plutôt surprenante. Loin de l’horreur, elle raconte l’histoire d’un homme qui a été brisé par un accident survenu dans son enfance. S’il a survécu, il en garde cependant des séquelles, comme sa perte de mémoire par exemple. Mais il va apprendre que les séquelles ne sont pas toutes négatives et avec sa nouvelle faculté, tout de même incroyable, il va redécouvrir la vie, voir même plus… Une nouvelle qui intriguera le lecteur jusqu’à la dernière ligne.

Avec Destin Maudit, Delex nous conte l’histoire d’un héritage pas banal. Un jeune homme qui vient d’hériter de la demeure familiale suite au décès de sa mère, découvre une carte plutôt singulière. Accompagné de ses amis, il va se lancer dans une chasse au trésor qui va dépasser tout ce qu’il avait pu imaginer. On retourne dans l’horrifique avec cette superbe nouvelle entrainante.

La septième nouvelle se nomme Reflet Mortel et est écrite par Rachel Berthelot. Elle représente tout ce que les fans d’esprits maléfiques aiment à imaginer lorsqu’ils se retrouvent dans une demeure un peu glauque. J’ai apprécié cette histoire où le personnage principale passe par plusieurs émotions : l’énervement, la surprise, la crainte et enfin l’apaisement.

La source de lumière de Véronique Charrière est la seule nouvelle à avoir réussi à me faire couler une larme. C’est l’histoire la plus émouvante et la plus belle de ce recueil. Décidément, les Dames Blanches me réussissent (voir ma critique de la nouvelle Blanche Colombe du recueil Abominations). La source de lumière raconte l’histoire d’une femme ayant survécu à un accident et qui se rend chez sa sœur pour sa convalescence. Arrivée là-bas, des phénomènes étranges se passent et le lecteur ne comprendra le fin mot de l’histoire qu’en même temps que le personnage principal.

La neuvième histoire est celle d’Elena B.S. : Une rencontre inespérée, une vérité racontée. Là encore, une jeune femme incomprise cherche l’amitié de ses camarades. Elle ne comprend pas pourquoi tout le village la craint. C’est en découvrant ses origines qu’elle aura sa réponse. Cette nouvelle est superbement écrite. J’ai adoré la mise en scène de cette histoire surprenante ainsi que la fin qui laisse présager un futur pas si horrible que ça finalement.

La dernière nouvelle s’intitule La légende du Mont Garflest et est écrite par Mélanie Baranger. Il est question de légendes autour de l’endroit où quatre filles venant d’atteindre la majorité décident de camper. On l’aura compris, il est interdit de camper dans Damnations sous peine d’attirer des créatures hostiles. Cette nouvelle ne fait pas exception et c’est avec plaisir qu’on imagine ce qui va se passer. Mélanie Baranger nous entraine dans un conte où les héroïnes ont une chance de s’en sortir grâce aux révélations d’une vieille femme. Cela suffira-t-il ? La fin est très bien trouvée et l’histoire très bien écrite.

Damnations est un recueil véritablement surprenant où toutes ces nouvelles d’univers différents sont très bien imaginées. Tout comme Pandore et Abominations, Damnations est un recueil addictif à conseiller aux fans du genre.

Lien vers la chronique de Pandore : http://www.avenuedelhorreur.fr/article-critique-pandore-recueil-de-nouvelles-124577154.html
Lien vers la chronique d'Abominations : http://www.avenuedelhorreur.fr/2015/02/critique-abominations.html

Commander par ici : http://www.isabellehaury.com/commande-paypal.html

Critique Damnations

Commenter cet article

Françoise Grenier Droesch 09/03/2015 20:03

Merci beaucoup pour cette chronique ^^