Critique Vol 7500

Publié le par Avenue De L'Horreur

Réalisé par : Takashi Shimizu
Scénario de : Craig Rosenberg
Acteurs : Leslie Bibb, Ryan Kwanten, Amy Smart
Année de production : 2014
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 13 octobre 2014 (Metropolitan Filmexport)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis / Japon
Saga : -
Anecdote(s) : -

Synopsis

Le vol 7500 quitte l'aéroport international de Los Angeles à destination de Tokyo avec à son bord 273 passagers. Alors que l'avion survole l'Océan Pacifique, l'appareil rencontre une zone de fortes turbulences. Une fois le calme revenu, un passager est victime d'une crise et meurt subitement. Sa mort semble avoir été déclenchée par l'attaque d'une force surnaturelle qui menace les passagers et les membres d'équipage. 

Avis de Zabou

 

C’est toujours un réel plaisir de retrouver un réalisateur qui a su marquer son public avec des titres phares contre The Grudge. Takashi Shimizu, papa de la saga horrifique Ju-On, revient à la réalisation avec un nouveau titre qui nous promet un voyage terrifiant, Vol 7500.

Le vol 7500 quitte l'aéroport international de Los Angeles à destination de Tokyo avec à son bord 273 passagers. Alors que l'avion survole l'Océan Pacifique, l'appareil rencontre une zone de fortes turbulences. Une fois le calme revenu, un passager est victime d'une crise et meurt subitement. Sa mort semble avoir été déclenchée par l'attaque d'une force surnaturelle qui menace les passagers et les membres d'équipage.

Vol 7500 débute comme un film catastrophe, tous les ingrédients se mettent en place avec une présentation aboutie des divers protagonistes. Grâce à un casting bien trouvé, le cinéphile se repère de suite et prend un plaisir à les suivre. Cette mise en scène laisse déjà naitre des doutes sur la suite des évènements, chacun peut y aller de son hypothèse, et c’est en cela que le film est réussi.

La suite des évènements risque par contre de décevoir bon nombre de spectateurs, surtout si comme moi, ils espéraient retrouver un peu de la terreur qui avait envahi le cinéma du réalisateur par le passé. Mais ici, malheureusement, le déroulement n’a rien à voir avec un The Grudge. Si une légère tension plane, il faut bien se rendre à l’évidence que le film ne fait pas peur, et ce à un aucun moment.

Vol 7500 n’en reste pas moins très intéressant dans sa conception, et réussi par sa mise en scène soignée. Le travail de Takashi Shimizu est toujours aussi pointu.

Tout est fait pour perdre le spectateur dans de fausses directions. Que se passe-t-il dans l’avion ? Sommes-nous face à un film de fantôme ? A une malédiction ? A un cauchemar ? A un virus ? Tout y passe ou presque, et pourtant la fin réussit encore à surprendre, même si elle n’apporte rien de révolutionnaire.

Vol 7500 ne restera pas dans les annales, mais il offre un divertissement bien sympathique. 

Critique Vol 7500Critique Vol 7500
Critique Vol 7500Critique Vol 7500

Commenter cet article