Critique La Nuit DesMorts Vivants [BD]

Publié le par Avenue De L'Horreur

Dessinateur(s) : Elia Bonetti
Scénariste(s) : Jean-Luc Istin
Pages : 55
Editeur : Vent D'Ouest
Date de sortie : 3 Septembre 2014
Pays : France
Saga : La Nuit Des Morts Vivants

Le jour d’Halloween, Lizbeth quitte son mari et ses deux enfants pour accompagner son frère, Leland, à la sacro-sainte visite de la tombe où sont enterrés leurs parents adoptifs. Mais à peine arrivent-ils au cimetière qu'ils se font attaquer par un groupe de morts vivants ! Après une longue course-poursuite, Lizbeth et Leland trouvent refuge dans un hôtel sordide qui va se révéler être le seul rempart contre une horde de zombies avides de chair fraiche. Car l’épidémie s’est généralisée et plusieurs grandes villes sont déjà dévastées. Pas sûr que Lizbeth arrive à retrouver son mari et ses enfants en vie...

Avis de Kenshu

Réadapté, réécrit à maintes reprises depuis des années, que ce soit pour le cinéma, la télévision où bien la littérature, La Nuit Des Morts-Vivants nous est proposé une nouvelle fois en cette année 2014 sous la forme d'une bande dessinée.
Effectivement, ce n'est pas nouveau, car il y a quelques mois sortait également sur le même support une autre adaptation du film de Georges Roméro, écrite par John Russo (lui même co-scénariste de l’œuvre originale).

La version qui nous intéresse ici, actualisée pour les années 2000 (facebook, téléphone portable...), nous propose de suivre des personnages différents de l'histoire de base...Et oui, les fans risquent de regretter cette bonne vieille Barbara!
La mini-surprise passée, il est temps de s'engouffrer dans les méandres de ce que comporte l'ensemble du livre.
Du gore, ok...des zombies, ok...Mais aussi un scénario très prenant qui coupe en différentes parties deux histoires différentes, se déroulant au même moment: D'une part un homme et ses enfants, d'autre part l'épouse, accompagnée de son frère, tous deux partis se recueillir sur la tombe de leur père.
Un joli stratagème qui, même s'il n'est pas nouveau, permet au lecteur de ne jamais s'ennuyer et de rester en haleine jusqu'au bout. Le bout, malheureusement, arrivera bien vite...55 pages, c'est peu et bien trop rapide car, dans ces conditions, difficile d’approfondir le caractère des protagonistes (même si le futur Harry Cooper est d'ores et déjà repéré!).

En bref, une jolie adaptation qui, si elle n'évite pas les clichés du genre, propose une histoire accrocheuse, des dessins de qualité et un scénario prenant. Il est cependant regrettable que l’œuvre se lise bien trop vite et laisse un sentiment d'inachevé.

Critique La Nuit DesMorts Vivants [BD]

Commenter cet article